Mille-feuilles

Ce weekend, j’avais envie de manger un dessert “classique” mais que j’ai toujours beaucoup aimé : le mille-feuilles. Quand on allait choisir un gâteau avec mes parents dans une pâtisserie, je choisissais <presque> tout le temps cette pâtisserie (le reste du temps, c’était des gâteaux à base de chocolat :) ). Je me suis dit que ça ne devait pas être bien compliqué d’en réaliser un, à partir du moment où on ne réalise pas sa propre pâte feuilletée (pour le moment, c’est la seule chose que je ne fais pas … ça m’a l’air drôlement fastidieux).

Ingrédients : une pâte feuilletée (bio ou de qualité, exit la bon marché pour ce dessert !);

pour la crème pâtissière, pour un litre de lait (pour cette recette j’ai fait 1/2 litre de crème pâtissière et je ne me suis servie que de la moitié ) :  1 litre de lait – 6 œufs – 200g de sucre – 100g de farine – 1 paquet de sucre vanillé – 1 pincée de sel.

pour le glaçage : 100g de sucre glace – 1 cuillère et demi à soupe d’eau -2 cuillères à café de cacao.

* Préchauffer le four à 180°C (th.6). Dérouler la pâte feuilletée et découper trois rectangles similaires d’environ 20 cm sur 10 cm (un petit coup de rouleau à pâtisserie sera nécessaire pour obtenir ces trois rectangles, ben oui, comme les pâtes sont circulaires, faudra la reformer). Disposer les trois rectangles sur un papier sulfurisé recouvrant la plaque du four, piquer avec une fourchette, et si possible, placer une seconde plaque par-dessus pour que la pâte reste bien plate lors de la cuisson (je n’avais pas de seconde plaque, j’ai fait cuire tel que, ça a très bien marché malgré quelques bulles). Enfourner à 180°C pendant 20 à 25 minutes.

* Dans une terrine, mettre 5 jaunes d’œufs et le sucre. Fouetter jusqu’à ce que le sucre soit fondu, ajouter la farine tamisée. La quantité de farine varie de 60 à 100g suivant le service que rendra la crème (ici, on veut une crème épaisse, donc 100g de farine).

Mélanger sans grumeaux, ajouter l’œuf entier et continuer à fouetter jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et blanchisse.

Faire bouillir le lait avec une petite pincée de sel, le verser doucement dans le mélange en continuant à battre. Remettre sur le feu, amener à ébullition en remuant à la cuillère en bois pour que le fond n’attache pas. Après 2 ou 3 gros bouillons, faire refroidir en posant sur la crème un papier largement beurré pour éviter la formation d’une peau.

* Une fois la crème et la pâte refroidies, dresser l’ensemble en commençant par disposer la première plaque de pâte feuilletée, recouvrir de crème pâtissière (environ 2 cm), puis ajouter la deuxième plaque de pâte et recouvrir également de crème et terminer par la troisième et dernière plaque de pâte.

* Une fois le tout monté, mélanger 100g de sucre glace à 1 cuillère et demi à soupe d’eau et glacer la dernière plaque. Pour obtenir l’effet marbré, prélever un peu du mélange sucre/eau et y ajouter 2 cuillères à café de cacao. (mon glaçage était trop liquide, du coup je n’ai pas eu le résultat escompté !).

J’ai dégusté ce mille-feuilles avec une infusion aux fleurs d’hibiscus et à la vanille (trouvée chez Audrey de Ma ptite cuisine, la recette ici ), c’était divin. Le seul reproche émis par Mr Rabat-Joie, c’est que ce dessert n’est pas facile à découper ! Ça ne nous a pas empêché de le finir très rapidement !!

Rendez-vous sur Hellocoton !



4 thoughts on “Mille-feuilles”

  • Bonsoir!
    Ca y est, mon premier post pour toi ! ^^
    Le mille-feuille, quel délice!
    Il est bien réussi, il a l’air ferme et craquant comme il faut.
    Personnellement, j’ai une petite astuce pour la pâte feuilletée (moi non plus, je ne la fais moi-même…) Je replie la pâte 2 fois et je lui redonne la bonne taille à coups de rouleau. Je laise ensuite reposer la pâte une petite demie heure et là, j’attaque le montage. Ainsi, le rendu du feuilletage est plus fin et plus complexe à la fois.

  • Je ne te félicite pas !! En voyant ton millefeuilles j’ai eu envie de millefeuilles… Du coup je me suis arrétée à la boulangerie… Bravo !!

  • Arii : Merci pour tous ces compliments, et pour le tuyau de la pâte feuilletée ;)
    Nol : *rougis* Je pensais pas que ça réveillera le démon affamé qui sommeille en toi ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *