Croissants au beurre

Il pleut, il fait moche, un vrai weekend d’automne ! Et dans la mesure où on reste chez soit, pourquoi ne pas en profiter pour faire quelques douceurs pour le petit-déjeuner de demain matin ! Je veux bien sûr parler des croissants au beurre ! Tous le monde les aime les croissants (les vrais du boulanger, pas ceux tout gonflés d’air du supermarché), et pourquoi ne pas tenter de se lancer dans leur fabrication ? Alors, oui c’est long, ne nous le cachons pas, mais l’odeur qui se dégage quand ils cuisent, et le goût inimitable du bon croissant, vaut bien quelques sacrifices !

Pour environ 20 croissants : 7g de levure sèche – 20cl d’eau à 20° C – 600g de farine de type 45 – 12g de sel (2 cuillères à café) – 35g de sucre en poudre – 35g de beurre doux en pommade – 150g de lait demi-écrémé – 325g de beurre doux, froid

Pour le glaçage : 2 œufs – 1 jaune d’œuf – 1 pincée de sel

* Délayer la levure dans les 2/3 de l’eau. Tamiser la farine dans un saladier. Incorporer le sel, le sucre, le beurre (35g), le lait et la levure délayée. Pétrir rapidement le tout. Si la pâte est trop ferme, ajouter le restant d’eau. Couvrir de film alimentaire. Laisser lever à température ambiante de 1 heure à 1 heure 30.

* Quand la pâte a doublé de volume, la retirer du saladier, écraser avec le poing puis remettre dans le saladier. Couvrir de film alimentaire et réfrigérer de 1 heure à 1 heure 15. La retirer de nouveau du saladier, écraser avec le poing, couvrir de film alimentaire et placer au congélateur 30 minutes.

* Sortir la pâte du congélateur. Pétrir le beurre (325g) pour le ramollir et l’aplatir. Sur un plan de travail fariné, abaisser la pâte en un rectangle trois fois plus long que large. Poser la moitié du beurre sur le bas du rectangle de pâte. Avec la paume, le pousser vers le haut pour recouvrir les 2/3 du rectangle.

* Plier le rectangle de pâte en trois, en rabattant d’abord le tiers supérieur sans beurre. Envelopper la pâte pliée de film alimentaire. Laisser reposer 30 minutes au congélateur, puis 1 heure au réfrigérateur.

* Abaisser de nouveau la pâte en un long rectangle et recouvrir de l’autre moitié de beurre. Renouveler le pliage en trois précédent et envelopper de film alimentaire. Laisser reposer 30 minutes au congélateur, puis 1 heure au réfrigérateur.

* Fariner le plan de travail et abaisser la pâte à 3 mm d’épaisseur. A l’aide d’un couteau affûté, découper des triangles de 20cm de haut et de 12cm de large à la base.

* Rouler chaque triangle en commençant par la base, puis ramener les pointes l’une vers l’autre pour leur donner la forme des croissants. Les disposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé, en les espaçant bien. Laisser lever à température ambiante de 1 heure 30 à 2 heure.

* Préchauffer le four à 230°C (th.7-8). Dans un saladier, battre les oeufs, le jaune d’oeuf et le sel. A l’aide d’un pinceau, en dorer les croissants. Enfourner et baisser la température à 180°C (th.6). Faire cuire 25 minutes. Retirer du four et laisser refroidir sur une grille.


Vous aimerez sûrement...

12 commentaires

  1. Ils sont très réussis tes croissants, vous allez vous régaler demain matin!! Pour nous, ce sera brioche de Grand-Mère d’Anne-Sophie Pic, j’ai vu que tu l’avais déjà réalisée aussi !!
    Je découvre ton blog depuis peu mais je reviendrai c’est sûr. J’ai vu que tu étais valentinoise en plus ;)) !

  2. Les grands esprits se rencontrent! j’en prépare également sauf que les miens ne sont pas encore prêts….les tien sont superbes et je me souhaite autant de réussite;Bravo!

  3. A quand l’ouverture de la boulangerie-pâtisserie « chez Chataîgne » ?!
    elle aurait à oup sûr un grand succès, on arrive !!!!

  4. Plume d’ange : merci :)
    Julie : la brioche est pas mal non plus ;) je suis ravie de voir que mon blog te plait, ça fait toujours plaisir ! Tu habites pas loin de Valence ?
    Miss Crumble : ah ben, j’attends de voir les tiens alors !
    Cousine DIdine : mouais, pourquoi pas :D ça m’arrive d’y penser … ^^

  5. Ce week-end, chez nous, c’était briochettes maison (bon jme suis un peu plantée, ça n’a pas vraiment levé, je ferais mieux la prochaine fois ! Looooooool). Quoiqu’il en soit, je prends ta recette de croissants pour le week-end prochain !

  6. A la base, je suis d’un petit village à une 20aine de kilomètres de Valence mais mon chéri est valentinois pur souche (il habite en face de chez Pic justement !).
    Bonne continuation pour ton blog :)

  7. Fille de décembre : mmm, les briochettes, ça c’est bon aussi !
    Julie : ô quelle coïncidence ! bonne continuation à toi aussi :)

  8. Je suis en train de faire cette recette pour le petit déjeuner de demain matin mais, en suivant les proportions à la lettre, la pâte était beaucoup trop sèche. J’ai dû rajouté pas mal d’eau (sans mesurer, j’ai fait à l’oeil). Et la quantité de lait me semblait vraiment petite – 15g ?

    Quelle consistance est censée avoir la pâte au départ ? souple comme une pâte à brioche ou plus ferme comme une pâte à pain ?

    La pâte est en train de lever. J’espère qu’elle sera quand même réussie car vos croissants sont très appétissants !!

  9. BoopCook : merciii ^^
    Nathalie : Alors Nathalie, pour la quantité de lait, je te présente toutes mes excuses, je ne sais pas ce que j’ai bricolé mais c’est 150g de lait. Honte à moi ! Pour la consistance de la pâte, disons que ça se rapproche plus de la pâte à brioche, par contre, quand tu commences à abaisser la pâte, elle devient plus « ferme », normal puisqu’on l’aplatit au rouleau. J’espère que mon charabia t’aura éclairé et que tes croissants raviront toute ta maison ^^

  10. Ce n’est pas grave, ça arrive :)
    Au final les croissants étaient bons mais pas aussi légers que ce que j’aurais voulu, mais c’est certainement dû au fait que je n’ai pas mis assez de lait au départ.
    Je la re-essaierai un de ces jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *