Cassoulet [qui réchauffe par ce temps tout gris]

cassoulet

Depuis un bout de temps, j’aime lancer un Cassoulet le dimanche matin. La semaine dernière, je me suis dit qu’il était temps de t’en parler.La vérité c’est que le dimanche matin j’ai une motivation proche de zéro pour me mettre derrière les fourneaux. Du coup j’ai trouvé la solution : lancer un plat mijoté, qui cuit tout seul sur le coin du feu, comme le pot-au-feu par exemple (ça me fait penser qu’il va falloir que je te parle Bourguignon un de ces 4, parce que ça aussi c’est un bon plan ^^). Pendant que le plat fait sa vie, moi je fais la mienne, et tout le monde est content quand arrive la marmite en fonte (ah oui, la marmite en fonte c’est l’ustensile indispensable pour ce genre de plat !).

Le cassoulet donc fait partie de mes plats chouchous pour le déjeuner dominical. Longtemps je me suis refusée d’en faire parce que je n’avais pas de cuisses de canard confites sous la main. Figure-toi que c’est très bon aussi sans ! C’est ma maman qui un jour m’avait soufflé l’idée (des fois je fais une fixette sur un ingrédient qu’il me faut absolument alors que non, on peut faire autrement…). Le secret c’est d’avoir des saucisses de couenne (faites par mon papa évidemment, les meilleures !), et un bocal de graisse de canard.

Olala, mollo Jean-Miche ! Je sais que dans le VRAI cassoulet il y a des cuisses de canard. Je dis juste que si jamais tu n’en as pas dans ton placard, ben tu peux faire autrement (et puis pour avoir de la graisse de canard, il va bien falloir acheter des cuisses de canard, ahaha !). Et tu sais quoi ? C’est tout aussi bon !

La première fois que j’en ai fait, j’ai fouillé le net à la recherche de LA recette. Compliqué comme tu peux imaginer (il y a les vrais, les meilleurs, les seuls et uniques… !). Mon choix s’est finalement porté sur la recette de Papilles et Pupilles. L’intitulé me plaisait bien : Le cassoulet de Pierre Perret. En parcourant rapidement la recette, j’ai vite vu que le temps de cuisson était énooorme, mouahaha ! Et contrairement à Anne, je n’ai pas eu le courage de suivre à la lettre la recette de M. Pierre Perret (feignasse un jour, feignasse toujours).

Peut-être qu’un jour je prendrais mon courage à deux mains pour faire cuire le cassoulet aussi longtemps que demandé. Mais promis, cette version « allégée » (en temps hein, je n’ai pas fait l’impasse sur le gras de canard) est hyper gourmande !  On se régale à chaque fois et vu les quantités ça nous fait toujours des restes sympas pour le début de semaine.

Alors, on se lance ?

cassoulet

cassoulet

Cassoulet [qui réchauffe par ce temps tout gris]
Imprimer la recette
5 from 1 vote

Cassoulet

Temps de préparation10 min
Temps de cuisson3 h
Temps total3 h 10 min
Type de plat: Plat principal
Cuisine: Française
Portions: 4 personnes
Auteur: Châtaigne

Ingrédients

  • 500 g de haricots blancs Tarbais
  • 1 boîte de tomates pelées (400g)
  • 2 gousses d'ail
  • 3 belles cuillères à soupe de graisse de canard
  • 4 saucisses de Toulouse
  • 4 saucisses de couenne
  • 4 cuisses de canard confit (ici je n'en avais pas !)
  • 1 oignon blanc
  • 3 feuilles de laurier
  • thym
  • poivre du moulin
  • eau

Instructions

La veille

  • Mettre à tremper les haricots dans un grand saladier rempli d'eau. J'y ajoute un peu de bicarbonate de soude pour les attendrir.

Le Jour J

  • Dans une marmite, faire bouillir un grand volume d'eau. Verser les haricots égouttés et faire cuire pendant 30 minutes. Égoutter et réserver.
  • Dans une cocotte en fonte, faire fondre la graisse de canard à feu vif, puis ajouter les gousses d'ail et l'oignon coupés très finement ainsi que les tomates pelées. Faire cuire 10 minutes en remuant de temps en temps.
  • Pendant ce temps, faire griller les saucisses de Toulouse dans une poêle.
  • Au bout des 10 minutes de cuisson des tomates, ajouter les haricots blancs, les feuilles de laurier, du thym, les saucisses de couenne, les saucisses de Toulouse et les cuisses de canard confites. Poivrer et recouvrir d'eau.
  • Faire cuire sur feu doux/moyen pendant 2 heures à couvert. Vérifier de temps en temps que le fond n'accroche pas et que le feu n'est pas trop fort.
  • Au bout des 2 heures de cuisson, enlever le couvercle et poursuivre la cuisson 1 heure de façon à ce que le "jus" réduise.
  • Servir aussitôt !

cassoulet

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ce Cassoulet, n’oublie pas de me taguer sur Facebook ou Instagram ^^


2 thoughts on “Cassoulet [qui réchauffe par ce temps tout gris]”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Noter cette recette