Vol au Vent [poireaux-coppa]

Vol au vent

Je continue ma lancée de découvertes avec cette pâte feuilletée qui n’en finit pas de m’épater ^^ Cette fois-ci je passe à l’étape supérieure et je te propose un classique de la cuisine française : le vol au vent.  L’autre fois, j’avais utilisé une moitié de pâte feuilletée, et l’autre je l’avais sagement mise au congélateur pour voir un peu ce que ça donnait … Et ce weekend je me suis lancée dans une nouveauté : le vol au vent.

Ça faisait bien des années que je n’en avais pas mangé (si je te jure !), faut dire que c’est pas mauvais mais c’est pas non plus transcendant. Faute aux feuilletés aussi, ceux qu’on achète sont tout le temps “carton”. Et puis, et puis, il y a le dernier handicap : M. Rabat-Joie ! Oui parce que tu vois, les vol au vent ok, mais sans quenelles, sans morceaux de poulet, sans champignons, sans béchamel etc, etc … En gros, il ne mangerait que le feuilleté ! Et c’est là où j’ai sorti ma botte secrète : le mélange poireaux-coppa ! En ce moment c’est une vraie marotte, c’est devenu LA base pour mes lasagnes. Tout était réuni donc, et j’aurais aimé pouvoir te les faire goûter tellement c’était bon !

Vol au vent

Vol au vent

Vol au vent

Non mais t’as vu comme elle a bien gonflé la pâte feuilletée ??!!

♦ VOL AU VENT [POIREAUX-COPPA] ♦ 

Ingrédients pour 4 personnes : la moitié d’une pâte feuilletée maison -1 œuf

Pour la garniture : 2 poireaux – 6 tranches de coppa – 30g de beurre doux

Pour la béchamel : 25g de farine – 25g de beurre – 10cl de lait entier – 20cl d’eau + 1/4 de cube de bouillon de volaille – noix de muscade

1. Préparer la garniture. Laver et détailler les poireaux. Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et faire suer les poireaux 2-3 minutes à feu vif. Poursuivre la cuisson feu moyen à couvert pendant 10 minutes. Découper en lamelles les tranches de coppa et les ajouter aux poireaux. Faire cuire encore 5 bonnes minutes sans couvercle. Maintenir au chaud (feu très doux).

2. Préparer la béchamel. Dans une casserole, porter à ébullition l’eau avec le 1/4 de cube de bouillon de volaille. Faire fondre le beurre, ajouter la farine et bien mélanger. Quand la farine commence à colorer, verser petit à petit le lait en remuant pour éviter les grumeaux. . Ajouter le bouillon chaud. Laisser épaissir après ébullition, assaisonner de noix de muscade, poivrer (je ne mets pas de sel car je trouve qu’il y en a suffisamment dans la coppa et le 1/4 de cube de bouillon).

3. Préparer les feuilletés. Préchauffer le four à 180° (th.6/7). Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte feuilletée finement 2/3 mm. A l’aide d’emporte-pièces, détailler 16 cercles (je compte 2 vol au vent par personne, et comme on a besoin de 2 cercles par vol au vent … je te laisse faire le calcul !).

Déposer un premier cercle sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Le badigeonner à l’aide d’un pinceau d’œuf battu. Piquer ce fond à l’aide d’une fourchette. Sur le deuxième cercle (qui recouvrira le premier), effectuer une légère pression à l’aide d’un emporte-pièce au diamètre plus petit. Cela représente le futur chapeau qu’on découpera une fois le feuilleté cuit. Déposer ce cercle sur le premier en appuyant légèrement de façon à ce que les deux cercles se soudent. Puis badigeonner d’œuf pour que le feuilleté soit bien doré. Répéter l’opération avec les autres cercles.

Enfourner pour 20 minutes, en vérifiant la cuisson : ils doivent être bien dorés à la sortie du four.

Vol au vent

Vol au vent

Vol au vent

Vol au vent

Vol au vent

4. L’assemblage. Mélanger de la béchamel aux poireaux-coppa (je te laisse juge de la quantité, un peu mais pas trop !). Découper le “chapeau” des vol au vent, et les garnir. Servir aussitôt, ils se mangent bien chaud.

Vol au vent

MOTS CLES : entréepoireaux



11 thoughts on “Vol au Vent [poireaux-coppa]”

  • Cela fait bien longtemps que je n’en ai pas mangé, souvent la crème à l’intérieur est infecte mais maison ce ne peut qu’être bon!
    Tu me donnes envie d’en faire maison.

  • Ahhh, Châtaigne, tu l’as fait!! LA recette que je rêve de faire!! J’ai aussi envie d’être impressionnée par la pâte feuilletée que tu mets au four et qui gonfle!! J’adore les vols au vent, et je me dis que ça doit être tellement meilleur avec sa propre pâte feuilletée! J’ai testé ma première la semaine dernière, et ta recette est ma prochaine étape! Je suis contente que tu ais testé la congélation, je sais maintenant que je peux en faire plein pour ensuite l’utiliser petit à petit! Bonne journée (tu ensoleilles la mienne drôlement! =))

  • Rosenoisettes : mouahaha ! c’est exactement la même réaction que M. Rabat-Joie : la crème à l’intérieur est infecte ! Je te confirme que maison c’est vachement meilleur ! Tu t’es lancée du coup ?
    LadyMilonguera : merci m’dame !
    Isa : oula, dur de s’accrocher à de tels souvenirs ! Pas sûr que mes vol au vent soient à la hauteur de ceux que tu mangeais !
    Nicole : bah c’est surtout que je n’avais pas de homard sous la main :D je me suis rabattue sur les poireaux !
    Perrine : et beh ! doucement, mes chevilles sont en train de gonfler ^^ alors, tu as tenté la congélation et les vol au vent ? Moi j’en refais demain, histoire d’avoir un peu de stock pour les galettes des rois ;) A pluche !
    Mélanie : merci ;) Et bonnes fêtes de fin d’année !

  • bonjour!
    que cette recette a l’air succulente!
    Pour la décongélation,comment fais-tu?
    Je compte en préparer pour noel mais je vais utiliser une pâte feuilletée “magasin”…pour la garniture,je vais personnaliser mais essayer la coppa pour les intolérants au poulet merci du partage!

  • Le mieux c’est de sortir la pâte la veille, et la faire décongeler en la laissant au frigo. Sinon, sortir minimum 4h avant, en laissant décongeler à air ambiant :) Voilà, dis-moi ce que ça donne chez toi, en espérant que ça te plaise autant que ce que ça nous a plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *