Le tofu maison facile

tofu maison

Depuis qu’on est rentrés du Japon, on essaie par tous les moyens de poursuivre ce voyage. Pour cela, notre meilleur arme, c’est la cuisine ! Faut dire qu’on s’est rapportés pas mal de choses. Je t’en parlerai dans mon futur article sur la cuisine japonaise … patiente ! Du coup, c’est soupe miso à tour de bras, bols de riz et autres poissons grillés à la sauce soja. Mais aujourd’hui, c’est la recette du tofu maison que je voulais partager avec toi.

S’il y a bien une chose pour laquelle j’ai complètement halluciné, c’est le tofu. Ici, même si je l’achète en magasin asiatique ou bio, c’est rarement bon. Il a souvent le goût du carton et de fait, ne présente pas d’intérêt gustatif. Là-bas, la donne était carrément différente : tofu ferme, tofu soyeux ou tofu maison, tous avaient du goût. Ouais bon, ça n’a pas le goût du picodon non plus, mais tu sens le goût du soja.

Du coup, après un grand moment de réflexion, je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison que je ne le fasse pas moi-même. C’est vrai quoi, le tofu c’est du lait de soja caillé, non ?! Bon, à partir de là, je me suis renseignée sur la question. La recette était la même partout : du lait de soja + du nigari. Restait plus qu’à trouver cette bête-là. Le nigari ou sel de chlorure de magnésium est un coagulant utilisé au Japon pour réaliser le tofu. Tu peux aussi le diluer dans l’eau pour en faire de l’eau magnésienne. Je suis partie vers mon magasin bio sans conviction et finalement, ô grande surprise, il vendait du nigari ! Bon, ben y avait plus qu’à se lancer !

tofu maison

tofu maison

tofu maison

♦ TOFU MAISON ♦

Ingrédients : 1 litre de lait de soja (vendu sous le nom de “boisson de soja”) – 2 cuillères à café de nigari

tofu maison1. Verser le lait de soja dans une casserole et porter à ébullition.

2. Diluer deux cuillères à café de nigari dans un petit peu d’eau et l’ajouter au lait de soja bouillant,. Bien mélanger au fouet.

3. Laisser cailler pendant 15 à 20 minutes : un liquide jaunâtre se forme à la surface et une “masse” blanche dans le fond de la casserole apparaît.

4. Pêcher le caillé avec une écumoire et le déposer dans un moule à tofu (ou à défaut, dans des faisselles recouvertes de mousseline). Déposer du poids par dessus et laisser égoutter minimum 20 minutes.

tofu maison5. Après avoir été pressé, plonger le bloc de tofu sous l’eau froide pendant 20 minutes, en changeant plusieurs fois l’eau (chez moi, à cette étape, le tofu se délitait …).

6. Démouler et déguster aussitôt ! A savoir que le tofu se conserve une semaine au réfrigérateur dans un récipient d’eau froide.

tofu maison

L’exercice est assez simple, pourtant, j’ai l’impression qu’il y a une ou deux petites choses qui ont peut-être mal fonctionné : le tofu était assez aqueux malgré l’égouttage et se diluait quand je le passais dans l’eau … La texture était plutôt granuleuse (loin du tofu hyper lisse qu’on a pu mangé à Nara !). Cela dit, j’ai bien aimé ce côté “fromage frais”, au bon goût de soja même si je n’ai pas pu le mettre dans ma soupe miso ! On l’a dégusté avec un peu de sauce soja, comme là-bas, et c’est comme si on était repartis …

Et toi, t’as déjà fait du tofu ?

MOTS CLES : soja, tofu


14 thoughts on “Le tofu maison facile”

  • Jamais tenté, pour le peur que j’en mange je pense que je n’ai jamais vraiment eu le coup de coeur, je crois que je vais devoir partir au japon ;)

  • A mon tour de passer sur ton blog, qui est vraiment très sympa !! J’ai hâte de lire tous tes articles qui parlent du Japon… Et puis j’aime bien le ton que tu emploies, bien humoristique :)
    En tout cas, ce tofu fait maison me donne bien envie de me lancer !
    Très bonne soirée

  • J’ai lu ton article avec attention parce que j’ai envie de faire des crèmes au chocolat (ou à autre chose mais des crèmes) vegan et donc avec du tofu soyeux… J’essaierai peut-être de faire ça pour la maison, c’est pas mal :D

  • Ca y est, je viens d’acheter mon paquet de Nigari (le même que toi ;-). L’idée de faire du tofu maison me troque aussi dans la tête depuis mon retour du Japon. Je vais tenter avec ta méthode, en ajoutant peut-être un ou deux grammes d’agar-agar pour solidifier le tout. Pas sûre de la texture, on verra bien. Je te dirai la semaine prochaine ! Christelle

  • Alors là tu prêches une convaincue. Le tofu c’est mon aliment préféré, et je fais un parcours gustatif du Japon a travers ses recettes et différentes préparations (je voulais faire un article sur le sujet, mais je compile encore ;) ). Concernant la préparation, j’ai souvent cuit du tofu en restaurant (assez sympa à faire). Ça tient du rituel minutieux, donc j’imagine qu’il faut se faire la main pour réussir chez soi à le faire :).

  • Délia : ça c’est sûr ! après un voyage là-bas, je pense que ton point de vue sur le tofu va changer !
    BoopCook : ça a été une vraie découverte !
    Marie // La Tasse Fumante : héhé ! merci d’être passée par ici, et surtout ravie que le reportage photos au Japon te plaise ^^ Si tu tentes l’expérience tofu, tiens-moi informée du résultat ! Bises bises
    Xel0u le l0up : et ben écoute, j’attends ton retour sur expérience également !
    Cendrine : histoire de sortir des sentiers battus … !
    Cookismo : alors ? ça a donné quoi avec l’agar-agar ? comment était la texture chez toi ? dis-moi tout ^^
    Royal Chill : bah tout est réalisable chez soi … après faut juste y penser !
    Amélie-Marie : oui c’est sûr que ce n’est pas à la première préparation qu’on réussit un tofu parfait ! (même si le résultat est vraiment convaincant). Je t’envie de pouvoir faire ce “parcours tofu” au japon ! Profite ! et surtout, j’attends l’article !

  • Mission accomplie ! Mon tofu maison m’a bien réussi : http://www.cookismo.fr/tofu-maison-recette-facile-et-rapide/29144 Je ne sais pas si c’est parce-que j’ai ajouté de l’agar-agar (qui a plutôt gélifié l’eau qui s’écoulait du tofu) ou parce-que je l’ai bien pressé dans mes petites faisselles, en tout cas, on a adoré. Rien à voir avec celui que j’achetais sous vide ! Merci de m’avoir donné envie de me lancer. Je vais très vite en refaire ! Christelle

  • Yeeaahhh ! super ! bon, la prochaine fois faut que j’arrive à en faire du presque parfait ;) c’est clair que comparé à celui qu’on achète sous vide, on est à des années lumière ! Bonne fin de dimanche !

  • Bonjour,
    Lecture intéressante. Ayant fait quelques recherches de mon côté je voulais signaler que le nigari ou chlorure de magnésium n’est pas du tout indispensable.
    Du jus de citron fait parfaitement l’affaire. Une cuillère à soupe ou 5 cl pour 50 cl de lait de soja pour le même résultat. Bon à savoir ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *