Terrine de pois chiches et petit épeautre

Terrine de pois chiches

Il n’y avait pas de terrine sur le blog, ou peut-être bien que si, un pain de poisson aux Saint Jacques. Il y a une bonne raison à cela, les terrines c’est tout un concept auquel M. Rabat-Joie n’adhère pas (comme les œufs en gelée d’ailleurs ^^). Et pourtant ça peut être très bon une terrine bien préparée.

Comme la saison des pique-niques est revenue avec les chaleurs estivales, j’ai voulu sortir des sentiers battus et proposer une terrine qui se prête bien aux repas sur l’herbe, à l’ombre d’un poirier. C’est surtout que cette terrine je l’avais imaginée pour l’Open des Terrines organisé par Valence en Gastronomie. Un joli concours en collaboration avec France Bleu qui débouche sur une finale lors de la Fête de la Gastronomie à Valence.

J’avais dit à M. Rabat-Joie que j’aimerais au moins être sélectionnée pour les qualifs, histoire de la faire goûter ma terrine. Belle surprise quand j’ai reçu le coup de téléphone qui m’annonçait qu’effectivement j’avais été sélectionnée ! Cette terrine je la voulais différente : pas de poisson ou de viande, une terrine qui casse les codes de ma grand-mère et qui réconcilie tout le monde avec ce mot : terrine. Non parce qu’en vrai je crois bien que le blocage il vient de là, c’est pas glamour comme appellation et on a tous l’image d’une terrine qui nous vient à l’esprit -le meilleur comme le pire-. Mieux vaut éviter la terrine de macédoine chez moi si je tiens à ne pas divorcer ;)

Bref, me voilà à la Cité du Chocolat Valrhona pour faire déguster ma terrine (qui ressemble plus à un cake qu’à une terrine soit dit en passant), nous sommes 7, et je passe en dernier… C’était comme une épreuve du bac, tu sais quand tu attends, attends en te demandant comment ça va se passer ;) Et me voilà racontant mon histoire et celle de ma terrine à un jury composé du directeur de France Bleu Drôme-Ardèche Alain Carretero, le présentateur des Toqués Franck Daumas (émission culinaire sur FBDA), le chef pâtissier Sébastien Curtalin (formateur à la Cité du Chocolat), le chef Jérôme Portal (responsable du restaurant de la Cité) et deux demoiselles de l’agence Valcom. Woué rien que ça ! C’est un peu Top Chef, tu étudies leurs mimiques, leurs réactions et au moment de déguster tu sors.

Quelques minutes plus tard, le verdict était déjà annoncé avec les deux finalistes. Et ça sera pas pour cette fois ! La faute à quoi ??? A ces pù*$%@ de poivrons à l’huile que j’ai oublié le jour où j’ai fait la recette. Je m’étais dit que j’allais les ajouter en bandes, ou en petits morceaux histoire d’avoir un peu de couleurs et d’apporter un peu de pep’s (et en prime du gras). Dans le feu de l’action, je les ai oublié dans mon frigo, ne m’en rendant compte que quelques jours plus tard. Et le reproche qui a été fait c’est qu’elle manquait de gras, mouahaha ! C’est le jeu Lucette, donc je t’encourage vivement à ajouter des poivrons grillés à l’huile, ou une tapenade d’olives noires comme l’a si justement fait remarquer Franck Daumas. C’était malgré tout une super expérience, et la prochaine fois, je les dégomme tous ^^

Terrine de pois chiches

Terrine de pois chiches

Terrine de pois chiches

Terrine de pois chiches

♦ TERRINE DE POIS CHICHES ET PETIT ÉPEAUTRE ♦

Temps de trempage : 12 heures

Temps de préparation : 15 minutes

Temps de cuisson : 30 minutes pour les pois chiches – 30 minutes pour le petit épeautre – 1 heure pour la terrine

Ingrédients pour 6/8 personnes : 200g de pois chiches secs – 150g de petit épeautre – 3 œufs – 1 oignon jaune – 2 cuillères à soupe de tahin (purée de sésame) – 3 cuillères à soupe d’huile de colza – 1 cube de bouillon de légumes – sel et poivre [et des poivrons grillés à l’huile d’olive !]
Pour la sauce au yaourt : 1 yaourt brassé – 1 cuillère à soupe d’huile d’olive – fleurs de ciboulette – persil – poivre [je n’avais plus de fleurs de ciboulette le jour de la dégustation, je les ai remplacé par des feuilles de menthe ciselées et du jus de citron]

1. La veille, faire tremper dans un grand volume d’eau les pois chiches. Le jour même, les faire cuire à petit bouillon dans un grand volume d’eau, avec un cube de bouillon de légumes, jusqu’à ce qu’ils s’écrasent facilement à la fourchette (environ 30 minutes).
2. Faire cuire le petit épeautre dans de l’eau légèrement salée pendant 25-30 minutes. Il doit être bien tendre.

3. Préchauffer le four à 180°C.
4. Égoutter les pois chiches et le petit épeautre. Réserver 1/3 du petit épeautre et mixer le reste au blender avec les pois chiches, 2 cuillères à soupe d’huile de colza, le tahin et les œufs. Le mélange doit être lisse. Ajouter le petit épeautre non mixé, et rectifier l’assaisonnement (sel-poivre).
5. Émincer finement l’oignon (taille moyenne), et le faire blondir 1-2 minutes à la poêle dans une cuillère à soupe d’huile de colza.
6. Ajouter l’oignon au mélange pois chiches – petit épeautre. Mélanger bien.
7. Verser dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé. Faire cuire à four chaud pendant 1 heure, en vérifiant la cuisson avec la lame de couteau.
8. Laisser tiédir avant de démouler.

9. Dans un bol, mélanger la yaourt, l’huile d’olive, le persil finement ciselé et les fleurs de ciboulette. Saler, poivrer.
10. Déguster une tranche de terrine accompagnée d’une belle salade verte, et de sauce au yaourt..

Terrine de pois chiches

Terrine de pois chiches

Terrine de pois chiches

MOTS CLES : entrée,plat,terrine,pois chiches,épeautre


7 thoughts on “Terrine de pois chiches et petit épeautre”

  • eh bien super expérience on dirait, te voilà presque dans la cour des grands (des) ! c’est tentant en effet cette petite terrine qui fait l’impasse sur le cochon, reste le problème de la cuisson au four qui fait monter la T° de la pièce par temps de canicule; va falloir investir dans un four au sous sol :-)

  • Woué le problème c’est bien le four ! Peut-être qu’on aura droit à un peu de pluie d’ici ce soir ce qui ferait baisser les températures ? Je te dis ça demain ^^

  • Ha la voilà ta super terrine !!! Encore félicitations !
    Désolée l’autre jour, j’avais mon train et que quelques minutes pour y aller…
    Elle est trop chou ta pépette !!
    Bises

  • Voilà une terrine que je ne connaissais absolument pas. Ma curiosité et ma gourmandise me pousse à essayer cela !

    Je te dirais volontiers ce que j’en ai pensé. ..En tout les cas la tienne est super appétissante. De jolies photos et un très beau blog que je découvre !

  • Hello !
    Félicitations en tout cas pour avoir été sélectionné :)
    Ça me permet de connaître les prochaines dates de la fête de la Gastronomie à Valence histoire de ne pas la louper cette fois !
    Continues à nous inspirer :)

  • sotis : ben c’est carrément différent de toutes les terrines qu’on mange d’habitude, et c’est plutôt sympa de sortir des sentiers battus !
    Léa : merciiii :) oui ma fille est la plus belle ^^ Pas grave pour l’autre jour, je comprends bien l’impératif du train ! A plus
    Parfums du monde : merci d’être passée par ici, c’est toujours un plaisir ! Tiens-moi au courant de tes essais en cuisine !
    Gaëlle : merci beaucoup ! c’est encore un peu rageant de ne pas aller plus loin, mais c’est le jeu ! Tu habites sur Valence ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *