Rouleaux de printemps {au poulet}

Rouleaux de printemps

Cette recette je voulais la poster hier. Mais la chaleur a eu raison de moi. Toi qui habites en Bretagne, je suis prête à échanger ma maison contre la tienne, histoire de reprendre une vie “normale”. Du coup, si tu es comme moi en plein dans la canicule, les fourneaux toussa toussa c’est pas trop le sujet du moment. C’est rouleaux de printemps devraient t’intéresser.

Du coup chez nous, c’est la valse des salades en tout genre, taboulé et melon bien frais. Et comme je n’aime pas manger la même chose dans une semaine, en ce moment je suis toujours à la recherche d’une nouvelle idée de plat froid. C’est comme ça que je me suis retrouvée à préparer des rouleaux de printemps. Faut dire aussi que j’ai passé un temps incroyable à surfer sur un site, une vraie mine d’or, Just One Cook Book.  Nami est japonaise, vivant à San Francisco. Elle livre tout un tas de recettes japonaises, mais pas que, et notamment cette recette de rouleaux de printemps au poulet. Je suis complètement sous le charme de son blog, j’aimerais tout essayer (quand il fera moins chaud hein ^^).

Je t’avais déjà proposé une recette de rouleaux de printemps au thon, il y a de ça une éternité – ça se voit au premier coup d’œil d’ailleurs -. Mais comme la photo n’était pas des plus glamour (ouh nom d’un chien, on a tous bien grandi), et qu’en plus la garniture n’était pas la même, je te propose cette nouvelle version. Rien de bien compliqué, mais une sauce incroyable qui accompagne ces rouleaux !

Rouleaux de printemps

♦ ROULEAUX DE PRINTEMPS AU POULET ♦

Ingrédients pour une petite dizaine de rouleaux de printemps : 1 escalope de poulet – galettes de riz – 3 carottes – 1/2 concombre – salade verte – bouquet de menthe – 2cm de gingembre frais – 1 oignon cébette – 2 c. à s. de vin blanc sec (normalement c’est du saké, mais je n’en avais plus) – sel

Pour la sauce : 1 c. à s. de graines de sésame doré – 1/2cm de gingembre frais – 1 c. à s. de sucre en poudre – 2 c. à s. de sauce soja – 1 c. à s. de vinaigre de riz – 1 c. à s. d’huile de sésame – 1 petit piment oiseau séché

1. Cuisson du poulet. Laver et couper en trois l’oignon cébette. Tailler des rondelles de gingembre. On peut très bien laisser la peau vu qu’il ne sert qu’à aromatiser l’eau de cuisson, et qu’on ne va pas le manger. Avec un couteau qui coupe bien, ouvrir l’escalope de poulet. Inciser l’escalope parallèlement au plan de travail, de façon à obtenir deux fois plus de surface. Dans une casserole, verser 400ml d’eau (assez pour recouvrir la viande). Ajouter l’oignon cébette, le gingembre frais, le vin blanc sec, un peu de sel et porter le tout à ébullition. Plonger la viande dans l’eau bouillante, réduire le feu au minimum, couvrir, et laisser cuire 15 minutes.  Égoutter, et laisser refroidir dans un bol en couvrant avec un film plastique pour éviter que la viande ne sèche.

2. Préparer la sauce. Écraser les graines de sésame à l’aide d’un pilon. Dans un récipient, mélanger les graines de sésame, le gingembre frais pelé et haché très menu, le sucre en poudre, la sauce soja, le vinaigre de riz, l’huile de sésame et un petit piment oiseau haché très finement. Mélanger et réserver au frais.

3. Préparer la garniture. Laver et éplucher les carottes et le concombre. Tailler le tout en fine julienne (petits bâtonnets). Laver les feuilles de menthe. Effilocher l’escalope de poulet avec les doigts.

4. Montage des rouleaux. Dans un bol, verser de l’eau chaude. Faire tremper une première galette de riz. Nous avons pour habitude d’utiliser des quarts de galettes de riz (forme triangulaire), on trouve que c’est plus simple à stocker et à manipuler. Je te laisse faire ton choix ! Sur un plan de travail propre, déposer la galette de riz ramolli. Puis, mettre de la salade, de la carotte, du concombre, deux-trois effilochés de poulet, et quelques feuilles de menthe. Rabattre le côté gauche, puis le côté droit de la galette sur la garniture, et rouler le tout en veillant à maintenir le tout bien serré. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la garniture.

5. Déguster aussitôt accompagné de sa petite sauce.

Rouleaux de printemps

Rouleaux de printemps

Rouleaux de printemps

Rouleaux de printemps

MOTS CLES : asie, rouleaux, poulet



10 thoughts on “Rouleaux de printemps {au poulet}”

  • moi aussi je crois que je vais revendre mon four tellement il ne me sert à rien en ce moment ! nous aussi on multiplie les parts de melons et autres salades fraiches; Victor n’avait pas aussi chaud dans mon ventre, il ne va pas tarder à vouloir y retourner !! vivement un orage et un peu de frais; bises à tous les 2 1/2 ;-)

  • Génial c’est rouleaux !! Nous aussi on était en mode bouffe légère depuis 10 jours… Avec 30° à la maison, ce n’était plus tenable ! Je viens de repasser sous les 27°, youhou !! Mais le four ni même les plaques, ce n’est pas pour tout de suite ! Aujourd’hui, ce sera taboulé…
    Bonne journée,

  • Je crois qu’on peut pas faire plus léger et gourmand ! Ces rouleaux de printemps sont top pour les chaleurs actuelles, moi je vote pour ! Bisous

  • c’est effectivement une bien bonne idée pour ces chaudes soirées :) (je suis en Picardie et pourtant, même chez nous on a CHAUD… Ce qui est rarissime !)

  • Mélina & Chocolat : indispensable avec ces chaleurs !
    cousine didine : nous aussi on veut l’orage, mais il a pas l’air de vouloir arriver … c’est à la limite du supportable, je rêve d’un petit -10°C ^^ Des bisous
    Léa : ahaha, woué le taboulé y a que ça de vrai ! J’ai pas l’impression que les températures sont prêtes à baisser malheureusement … J’envisage sérieusement de déménager en Bretagne ^o^ Allez courage, on se rapproche de la fin juillet, avec un peu de chance le mois d’août ne sera pas aussi chaud … Bises
    Mary : tu m’en diras des nouvelles ;)
    Cuisimiam : héhé, faut bien se nourrir malgré tout ! Si tu testes dans ta cuisine fais-moi signe ^^
    Dimanche : vraiment très très frais !
    Laetitia – CduBeau ! : et bien c’est cette sauce qui fait toute la différence j’ai trouvé ! J’ai été conquise par sa saveur :) Je ne peux que te conseiller de la tester … !
    Clémentine : tout fout le camp ! Si même chez toi il fait chaud, pas étonnant que chez moi j’étouffe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *