Pain de mie japonais

pain de mie japonais

Dur de repartir sur un article aussi léger qu’est la bouffe après ce qui s’est passé la semaine dernière. Mais après tout, l’important est de continuer, pour que ce genre de c%$§ ne pensent pas qu’ils aient pu remporter une quelconque victoire. Un peu de douceur et de tendresse, voilà de quoi nous avons besoin, à l’image de cet incroyable pain de mie japonais.

Quand nous étions au Japon, et plus particulièrement à Tokyo, nous prenions nos petit-déjeuners dans la chambre de l’hôtel, avec les courses faites la veille au conbini du coin. Dur de choisir son paquet de brioches quand on ne lit pas la langue. D’autant que de la brioche, il n’y en avait pas tant que ça. Par contre, on prenait de gros paquets de tranches immenses de pain de mie, avec quelques carreaux de chocolat, ça faisait parfaitement l’affaire.

Et puis ce pain de mie si moelleux, je l’ai oublié. Jusqu’à la semaine dernière, où je ne sais plus par quel biais, je suis tombée sur sa recette sur le blog de Valérie. Je suis restée scotchée devant cette mie si aérienne, et j’ai été très intriguée par ce fameux “tangzhong” qui fait toute la différence.

Si comme moi tu es passé à côté de LA méthode révolutionnaire, pas d’affolement, tu vas pouvoir te rattraper. Le “tangzhong”, c’est une méthode japonaise qui consiste à faire chauffer de l’eau avec de la farine jusqu’à 65°C. Cette méthode permet à la pâte de mieux gonfler (plus d’explications par ici). Le tangzhong est une sorte de roux, visqueux, qui prend la consistance d’une crème pâtissière, ce qui permet de développer le gluten. L’idéal est de le préparer la veille, en le laissant la nuit au frais, et en l’intégrant à la pâte le jour J, à température ambiante.

Je t’avoue que je n’avais JAMAIS obtenu une pâte aussi moelleuse et aérienne. On est un peu entre brioche et pain au lait, et on s’est pas fait prier pour l’avaler ! J’avais mis peu de sucre, si bien qu’avec du fromage à tartiner, c’est passé nickel. Moi qui adore pétrir en ce moment, il ne me reste plus qu’à essayer de la décliner avec pépites de chocolat et autres douceurs :)

pain de mie japonais

pain de mie japonais

♦ PAIN DE MIE JAPONAIS ♦

Ingrédients :

Pour le tangzhong : 20g de farine (soit 1/5 du poids d’eau) – 100g d’eau

Pour la pâte : 350g de farine – 100g de tangzhong (j’ai mis tout ce que j’avais préparé) – 40g de sucre – 5g de sel – 1 gros oeuf – 110g de lait demi-écrémé – 1 paquet de levure sèche de boulangerie – 30g de beurre mou -huile végétale pour graisser le moule à cake

1. La veille, préparer le tangzhong. Dans une casserole, faire chauffer jusqu’à 65°C l’eau et la farine en remuant sans cesse. Le mélange ne doit pas bouillir. Si tu n’as pas de thermomètre, stoppe la cuisson quand le mélange commence à s’épaissir. Transvase dans un bol, et mettre au frais jusqu’au lendemain.

2. Le jour même, sortir 1/2 heure avant la préparation de la pâte le tangzhong du réfrigérateur pour qu’il soit à température ambiante. Diluer le sachet de levure boulangère dans le lait à peine tiédit au micro-ondes. Dans le bol du robot, verser la farine, le sel, le sucre, le beurre, casser l’œuf. Puis ajouter le tangzhong et le mélange lait/levure. Pétrir dix minutes à petite vitesse, la pâte sera encore bien collante, mais c’est normal. Recouvrir d’un linge humide, et faire lever la pâte dans un four -éteint- chauffé à 40°C. Cela permet d’accélerer la pousse de la pâte.

3. Au bout d’une heure et demi, la pâte devrait avoir doubler de volume (si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave, laisser pousser encore un peu). Diviser la pâte en 4 pâtons de taille identique en prenant soin de bien te fariner les mains, la pâte est collante ! Déposer les pâtons sur le plan de travail fariné. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler le premier pâton en un rectangle 3 fois plus long que large. Replier la partie basse vers le milieu, puis la partie haute, et faire pivoter d’un quart de tour (comme pour la pâte feuilletée). Étaler à nouveau, rouler la pâte sur elle-même, et la déposer dans le moule à cake graissé. Répéter l’opération avec les 3 autres pâtons.

     pain de mie japonais (8) pain de mie japonais (10) pain de mie japonais (7)

4. Faire pousser une deuxième fois la pâte. Pour ma part, j’ai remis le tout dans mon four -toujours éteint- mais chauffé à 40°C, cela va plus vite que de laisser la pâte à température ambiante (surtout en ce moment). Au bout d’une heure, la pâte devrait avoir doublé de volume, et atteindre le haut du moule à cake.

5. Préchauffer le four à 150°C, et enfourner le pain de mie pendant 50 minutes. Le temps de cuisson est assez long, mais cela compense la faible température et permet ainsi d’avoir une croûte cuite mais pas noire ! A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille à gâteau et enfin, déguster.

pain de mie japonais

MOTS CLES : pain, boulange, tangzhong


12 thoughts on “Pain de mie japonais”

  • Je n’aime pas du tout le pain de mie mais celui japonais peux passer une fois toasté. Par contre je déteste les brioches et pains au lait donc je ne vais pas essayer (même si j’adorerais faire mon pain) ^^;;;

  • BoopCook : et tellement moelleux ! une vraie découverte !
    Rosenoisettes : moi je ne connaissais pas cette façon de faire, moi je suis complètement conquise ! Jamais une brioche/pain n’avait été aussi moelleux ^^
    Royal Chill : foncez en cuisine ! vous allez être bluffée ! Bises
    Béné : mouahaha ! oué jsuis pas sure que ça soit la recette pour toi ;) faudrait l’adapter pour qu’elle te convienne, en enlevant le lait par exemple …
    Eugénie : tu m’étonnes, ça doit être une denrée rare ! Tiens-moi au courant de tes essais ;)

  • Testé hier !
    Je pense que j’ai mal équilibré le sel et le sucre car c’était trop sucré à mon gout. Ma pâte a aussi mis le double de ton temps à lever, mais je pense que c’est du a mon choix de levure (boulangère de supermarché).
    Mais la recette est nickel et super facile à faire en plus. Je vais me baser dessus et faire des variantes rigolotes que je posterai sur mon blog un de ces quatre. Merci beaucoup pour la découverte en tout cas.

  • Léa : et comment qu’il est moelleux ;) une vraie tuerie !
    Eugénie : coooool ! merci du retour, j’ai hâte de voir ça chez toi ^^

  • Je n’ai pas eu le temps de retenter l’expérience, j’espere pouvoir m’y remettre dans le mois (je poserai encore un RTT pour ca hahaha)

  • Merci pour la recette, j’ai suivi à la lettre vos instructions => résultat parfait, un délice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *