Comment est votre blanquette ?!

Il y a certains plats qui sont mythiques, par contre, s’ils sont connus de tous, ils sont loin d’être glamour ! Sur le fil du rasoir j’ai proposé cette recette de blanquette de veau un peu plus pep’s qu’à l’accoutumé, pour le concours “Ma recette presque parfaite” en partenariat avec les magasins Grand Frais.

Le but était de revisiter une recette d’antan en y intégrant au minimum 5 ingrédients proposés par Grand Frais. Mon choix s’est tout de suite porté sur la blanquette de veau quand j’ai vu que le veau faisait partie de la liste. Pour apporter un peu de contemporain à cette recette, j’ai décidé de l’accompagner de sucré/salé avec du quinoa au coing et abricots secs (aussi présents dans la liste), et réaliser une sauce plus acide en y ajoutant moutarde et jus de citron.

Je ne sais pas si cela suffira pour faire partie des 10 demi-finalistes (je pense que j’aurais dû y penser un peu plus …) mais en tout cas, on s’est vraiment régaler ! Verdict dans la semaine …

Ingrédients pour 4 personnes : 600g de veau (épaule ou quasi) – 1 cube de bouillon de légumes – 1 bouquet garni – gros sel – 4 carottes – 6 oignons en botte – huile d’olive – 1 gros coing – 10 abricots secs – 160g de quinoa d’Anjou – 40g de beurre + une noix de beurre – 40g de farine – jus d’un demi-citron – 1 cuillère à soupe de moutarde forte – piment d’Espelette – sel – poivre

1.La cuisson de la viande. Couper la viande (600g d’épaule de veau) en morceaux de 5cm de côté. Les déposer dans une casserole et couvrir d’eau froide. Porter à ébullition, ôter du feu, retirer la viande puis jeter l’eau.Déposer la viande à nouveau dans la casserole avec 1,5 L d’eau, le cube de bouillon de légumes, le bouquet garni et une pincée de gros sel. Porter à ébullition puis laisser cuire pendant 1 heure à tout petit bouillon. Tenir la viande au chaud dans son jus de cuisson pour ne pas qu’elle dessèche en l’ôtant du feu.

2.Les légumes. Éplucher et tailler les carottes en rondelles. Laver les oignons et enlever la partie supérieure de la tige. Faire cuire les carottes et les oignons séparément dans de l’eau bouillante salée pendant 6 minutes. Les égoutter et les passer sous l’eau froide pour stopper la cuisson. Égoutter à nouveau. Avant de passer à table, faire revenir les légumes dans une poêle avec un trait d’huile d’olive pendant 3/4 minutes. Rectifier l’assaisonnement et conserver au chaud.

3.Le quinoa. Éplucher, épépiner et tailler en brunoise un gros coing. Découper en petits dés 10 abricots secs. Dans une casserole, faire fondre une noix de beurre et faire revenir le coing et les abricots secs pendant 5/6 minutes sans coloration.Ajouter 160g de quinoa et laisser une minute de plus tout en remuant. Prélever 0.5 L d’eau de cuisson de la viande, remuer et laisser cuire 15 minutes. Égoutter, saler, poivrer et réserver au chaud.

4.La sauce. Dans une casserole, faire fondre 40g de beurre puis ajouter 40g de farine. Mélanger énergiquement, puis verser petit à petit des louches d’eau de cuisson de la viande jusqu’à obtention d’une sauce liquide. Porter à ébullition; ajouter le jus d’un demi citron, 1 cuillère à soupe de moutarde, une pincée de piment d’espelette, mélanger laisser cuire encore 3 minutes et rectifier l’assaisonnement si besoin.

5.Le dressage. A l’aide d’un emporte-pièce, dresser le quinoa sucré/salé. Déposer harmonieusement les légumes sur les morceaux de viande égouttés bien chauds. Terminer en déposant de la sauce sur la viande et les légumes. Servir sans attendre.

Rendez-vous sur Hellocoton !



6 thoughts on “Comment est votre blanquette ?!”

  • On a toutes notre propre recette de blanquette. La blanquette, c’est un des plats d’automne que l’on aime savourer le dimanche … Hum, moi j’aime la blanquette à la normande généreuse en petis champignons de Paris émincés, une belle sauce onctueuse … mais j’aime aussi la blanquette que prépare la maman de mon amoureux, plus gourmande en carottes et petits légumes printaniers …

  • ohhh je ne savais pas que tu avais donné suite à mon mail :) on attend donc les résultats avec impatience !

  • Très sympa cette blanquette revisitée ! J’ai aussi participé avec presque les mêmes ingrédients que toi : veau, coing, abricot mais pas le quinoa. Il faut que je publie ça d’ailleurs ;-) Félicitations pour cette recette et bonne chance pour la suite !

  • Laurence : elle a l’air pas mal du tout effectivement ! Faudrait se faire une grande dégustation autour de nos versions ^^ Pour l’instant RAS … Bizzes
    Marinouaustralie : à chacune sa blanquette en effet ! Mais c’est un plat qui sait se faire aimer de tous !
    Léna : ah ben pour être tout à fait honnête, j’avais un peu zappé jusqu’à ce que je revois l’appel à candidature à Vourey ^o^ Moi aussi j’attends !
    Cammie :ouah, chouette, je n’aurais jamais pensé aller chercher du côté du Moyen-Age, bonne idée ;) Bonne chance à toi aussi adversaire !
    Gourmandiseuse : aïe, non pas toi ??! Faut que tu répares vite cet affront fait à notre patrimoine culinaire :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *