[Carnet de voyage] La cuisine japonaise

cuisine japonaise

J’ai fait durer le suspense … Surtout parce qu’avec tout ce qu’on a pu manger, je ne savais pas trop comment m’y prendre pour te montrer la diversité de la cuisine japonaise. Loin de moi l’idée de vouloir faire un article exhaustif sur la question. Cependant, si tu te demandes ce qu’on mange au Japon, ce qui suit devrait répondre en partie à ta question.

On ne peut pas dire que la cuisine japonaise fut une véritable découverte pour nous. Adeptes des gyozas, bentos et makis, nous avions le palais éduqué à ces saveurs orientales. Plus qu’une découverte, ce fut une une confirmation : la cuisine japonaise, on adore ! Notre regret ? Qu’il n’y ait que trois repas par jour ! Et oui, la cuisine est si riche et variée que nous n’avons pas pu tout goûter.

Alors bien sûr, on retrouve des grandes lignes comme :
– le riz : rien à voir avec celui qu’on mange ici d’ailleurs. Un riz rond, au grain petit, collant mais pas gluant. Depuis qu’on est revenu, on s’est acheté du “Sakura rice” histoire de prolonger le plaisir.
– le poisson que tu manges à toutes les sauces : cru, cuit, mariné, en sauce … Bref, si tu n’aimes pas ça, essaie quand même, promis tu regretteras pas.
– les ramen : un grand bol de bouillon avec une base de pâtes (udon, soba ou pâtes à ramen) et des garnitures différentes : tempura, œufs, ou encore viande , le choix est grand.
Mais je pense que c’est plus parlant en image …

1. LA STREET FOOD

Ce qu’il y a de génial là-bas, c’est que tu peux manger en mode survivor : onigiri à 100 yens (70 centimes), barquette de takoyaki à 500 yens (3.5 euros), bento à 400 yens ( 2.8 euros) ou encore galette de poulpe à Kamakura pour 300 yens (2 euros). Une option plutôt intéressante niveau portefeuille et surtout en ce qui nous concerne, qui nous permettait de goûter un maximum de spécialités ^^

2. LES RESTAURANTS

Tu trouveras plusieurs types de restaurants au Japon, et notamment : ceux ultra classe et donc chers où nous n’avons pas mis les pieds (!), ceux avec une machine à l’entrée où tu choisis ton plat (on a l’impression d’être en face d’une machine à sous !), les sushis bar avec les assiettes qui défilent sur un tapis ou encore les petits restos aux spécialités toutes aussi bonnes les unes que les autres.

De toute façon, pars du principe que tu ne seras pas déçu. Fis-toi à ton intuition et aux plats exposés en vitrine (pratique quand on ne parle pas la langue) : un resto vide ? une carte trop longue ? trace ta route, tu trouveras mieux quelques pas plus loin. Dans tous les cas, on s’en est toujours sorti pour 800-900 yens par personne (entre 5 et 7 euros, des cacahuètes). Et on a pu goûter des choses excellentes comme ce tofu maison à Nara ou ces okonomiyakis à Tokyo.

3. Les repas dans les ryokan

Même si nous n’avons pas été dans de “grands” restos, nous avons eu la chance de pouvoir apprécier des repas plus traditionnels dans les ryokans où nous avons été. Au Mont Fuji et à Miyajima. L’expérience fut incroyable surtout à Kawaguchiko où la succession des plats fut un enchantement pour les yeux et les papilles. Tout est si fin, si juste, la vaisselle est si belle que j’en suis encore émerveillée …

4. Les marchés

Dès que je voyage (en France ou ailleurs), j’aime arpenter les marchés. Je trouve qu’il n’y a pas meilleur endroit pour découvrir les spécialités du pays où l’on se trouve. Comme tu as pu le constater, je n’ai pas manqué le marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo. Je ne pouvais pas non plus passer à côté du marché Nishiki à Kyoto. Et la bonne idée, ça a été de nous faire accompagner par un guide pendant 1h30 pour nous faire découvrir les étals. Ce marché est une mine d’or ! On a passé notre temps à goûter, écoutant attentivement notre guide, ses petites astuces pour réaliser une soupe miso digne de ce nom, et surtout, on a fait chauffer la carte bleue ! Bonite séchée, algues, bonbons au thé matcha, petits poissons séchés et surtout deux magnifiques couteaux, c’était LA journée shopping du voyage !

5. Et le sucre dans tout ça ?

Clairement, nous n’attendions rien côté sucré. Ben oui, tout le monde sait bien que les desserts ne font pas partie de la culture japonaise. Et pourtant, on a survécu, Mouahaha ! Cela dit, même si ce n’est pas leur fort, nous sommes tombés sous le charme d’un petit gâteau à Miyajima. Un gâteau en forme de feuille d’érable, fourré à la crème pâtissière ou aux haricots rouges, qu’on a dévoré même pendant notre retour en avion : ces douceurs étaient en libre service ;)

C’est avec cet article que s’achève ces carnets sur notre voyage au Japon. J’espère que tu auras pris autant de plaisir à les lire que j’en ai eu à vivre ces moments forts, magiques et inoubliables. Je ne peux que t’encourager à partir découvrir ce si beau pays …
Et en attendant les prochaines vacances, bonne fin de dimanche ma biche ;)

 



14 thoughts on “[Carnet de voyage] La cuisine japonaise”

  • Bon sang, ces photos… J’en ai l’eau à la bouche *___*

    Merci pour ce défilé de saveurs, ça donne envie d’y retourner!!

  • tes photos sont très chouettes, ça donne très envie (et voilà que j’ai une grosse envie d’azuki maintenant). Pour moi, voyager sans déguster les spécialités locales ce n’est pas voyager totalement !

  • Quuuooooi tu n’as pas aimé le dessert au sésame noir ! Non je comprends, c’est toujours un peu bizarre en bouche (mais je suis une énoooorme grosse fan). La cuisine japonaise est vraiment variée, je n’aime pas tout, honnêtement, mais il y en a pour (presque) tous les goûts et ça c’est super ! J’adore comme toi les momiji manju <3

  • Ton article donne envie ! Tout comme la nourriture au Japon ! Nous y avons passé 3 semaines en avril et… j’ai été extrêmement frustrée niveau repas ! Tout est magnifiquement présenté et donne envie mais je crois que je n’ai pas le palais “japonais”. Et quand on ne mange pas de poisson ni de viande, le choix est vite restreint j’ai trouvé. En tous cas ça m’a rappelé des (bons/mauvais) souvenirs !

  • AngelMJ : héhé, tu m’étonnes ^^ en attendant, faudra perfectionner notre savoir sur la cuisine japonaise !
    Jülide : yesss ! toi tu as tout compris ! je salive en repensant à ces gâteaux feuilles !
    mllemayo : absolument, la gastronomie fait partie intégrante de la culture du pays, impossible de passer à côté, surtout au Japon !
    Ta3mam : :D et beh non, notre palais n’a pas été séduit par cette saveur ! pourtant on a fait le maximum pour être conquis mais pas moyen ! ça manquait grave de sucre ^^ Alors que les momiji manju … ! D’ailleurs si on te passe une commande, tu nous les expédies ^o^ ??!!
    Etaine : oula oui, ça c’est dur en effet, parce que les viandes et poissons sont hyper présents … didon, ça a dû être hyper compliqué pour toi non ?! c’est dommage, parce que le poisson là-bas était incroyablement bon …

  • mouahaha ! va falloir les faire :D cela dit, nous on essaie comme des dingues de refaire des plats qu’on a mangé là-bas, mais on n’arrive pas toujours au même résultat !

  • Roooohhhhh!!!! Ca y est je veux repartir au Japon de suite!!!!!!!
    Les gens ne savent pas à quel point la nourriture japonaise est riche et variée et équilibrée et bonne pour la santé et etc. Je n’ai jamais autant mangé, aussi bien mangé et perdu du poids en même temps ailleurs qu’au Japon.

  • Oh la la ! Je n’avais pas vu cette section “voyage” lors de mon premier passage, et direct je tombe sur cet article : ça a l’air succulent !!! Il faut que tu me donnes tes adresses de ryokan et de bons restaurants surtout. Miam ! >_<

  • J’ai dévorer votre carnet de voyage Japon et je vais calquer le mien sur le votre, il est parfait, mais je voudrais connaitre le noms des deux ryokan dans les vous etiez :D merci :D

  • Dr. MMT : le premier ryokan à Kawaguchiko s’appelle Shuhokaku Kogetsu, quant au deuxième, sur l’île de Miyajima, c’est Momijiso. D’excellents établissements, et un très gros plus sur celui du Mont Fuji, la vue est à couper le souffle, sans parler des bains en extérieur !

  • Ahhhh et le Japon et ses gourmandises, comme cela me manque! J’aime beaucoup ta multitude de petits “insta” et les descriptions c’est rigolo :) Hier j’ai fait des dorayaki des espèces de petits pancakes fourré à l’anko, la pâte d’haricots rouges comme dans le gâteau feuille. Si tu veux regoûter à la cuisine japonaise à la maison, il y a des recettes toute simples sur mon blog, réalisées par des amis japonais :)

  • Je rêve tellement d’aller au Japon et avec cet article tu confirmes mon envie d’y aller. J’espère vraiment pouvoir un jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *