Bialys [l’autre Bagel]

bialys 10L’autre coup en allant manger des crêpes chez Mister Y., mes yeux se sont portés sur sa bibliothèque et plus particulièrement sur un livre de cuisine : “New York, les recettes cultes“. Je commence à le feuilleter et là je me dis, pinaise, faut que je lui emprunte …  A chaque page tournée, je salivais de plus belle; par contre, côté diététique, tu repasseras :D Mais comme en ce moment, jsuis plutôt comfort food (histoire de survivre à mon chantier du siècle !), jpeux te dire que chaque recette est une promesse de réconfort … !

bialys 1

bialys 2

La première recette que j’ai choisi de réaliser ce sont des bialys … Bialys, kézako ? J’étais comme toi, jamais entendu parler. Il se trouve qu’il est le cousin du bagel mais tandis que le bagel est bouilli avant d’être cuit au four, le bialys, lui, est juste cuit au four (yes, c’est donc plus rapide !); et quand le bagel présente un trou en son milieu, son cousin est juste creusé, ce qui permet d’y déposer une garniture à base d’oignons et graines de pavot.

bialys 3Bref, pour faire un beau raccourci, voici un excellent hamburger ^^ Ici, ils sont garnis d’un steak haché juste cuit à la poêle, et accompagné d’une sauce oignons-moutarde … Je te laisse composer ta propre garniture !

Ingrédients pour 6 bialys :

Pâte : 400g de farine de blé – 1 sachet de levure de boulangerie – 1 pincée de sel – 25cl d’eau tiède – 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Garniture : 3 cuillères à soupe d’huile d’olive – 1 gros oignon jaune – 1 cuillère à café de graines de pavot – sel

1. Préparer la pâte. Dans le bol du robot, mélanger la farine, la levure et le sel. Ajouter l’eau tiède et l’huile d’olive. Pétrir jusqu’à obtention d’une pâte homogène et élastique. Former une boule de pâte lisse, la mettre dans un saladier huilé et la couvrir d’un film alimentaire. Laisser lever jusqu’à ce qu’elle double de volume (environ 1h30 à température ambiante).

2. Façonner la pâte. Diviser la pâte en 6 portions de même taille. Former des petites boules et les aplatir entre les paumes des mains. Disposer les disques de pâte sur une feuille de papier sulfurisé. saupoudrer de farine, couvrir d’un torchon humide et laisser lever au moins 1 heure à température ambiante. Avec la paume de la main, écraser les boules de pâte gonflées, puis appuyer au centre de chaque bialy pour former un grand creux.

bialys 6

bialys 7

bialys 83. Préparer la garniture. Chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une poêle et y faire sauter l’oignon épluché et finement émincé, avec les graines de pavot. Saler. Disposer un peu du mélange oignons-pavot au centre de chaque bialy et badigeonner au pinceau la surface des bialys avec le reste d’huile d’olive. Ne pas s’inquiéter si le mélange aux oignons déborde, les bialys doivent être imparfaits !

4. La cuisson. Préchauffer le four à 225°C (th.7). Enfourner les bialys dans la partie supérieure du four et cuire 10 minutes environ, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. te reste plus qu’à garnir !

bialys 5

bialys 4MOTS CLES :bialys, pain, hamburger



11 thoughts on “Bialys [l’autre Bagel]”

  • J’ai le livre et c’est mon préféré ! Je n’ai pas encore testé cette recette, mais vu que les bagels je les trempent jamais ça revient au même niveau goût =).
    très jolie blog !
    Maggy.

  • J’adore ce bouquin, et surtout l’auteur, toutes les recettes que j’ai testées de lui était super donc je ne doute pas que ces Bialys doivent être trop bons ! Très chouettes photos en tout cas ! Bisous !

  • Mmmmh… Ayant vécu en Amérique du Nord, je suis une grande fan du bagel et je ne connaissais pourtant pas ce bialys ! Merci pour la découverte !

  • Ma boîte à secrets : rien de mieux pour ton vendredi soir, histoire de fêter le weekend !
    Maggy : il est vraiment chouette ce bouquin ! et merci à toi d’être passée par ici ^^
    MylittlePatisserie : oui, c’est vrai qu’ils font très homemade ! c’était tellement bon !!
    Royal Chill : t’as essayé quoi du coup ? l’autre soir, on s’est fait un Mac&Cheese, c’était pas mal du tout ! Je voulais aussi tenter les oréos mais je n’ai pas de mélasse … va falloir que je farfouille dans les magasins de valence ! A pluche, des bizes
    lory : ça change, sans vraiment changer !
    Yoann : héhéhé ! tu fais bien, je te le recommande !
    Louise : mais de rien, c’est toujours un plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *