Cédrat confit

Cedrat confit (10)

Comment le cédrat est arrivé dans ma cuisine ? C’est plutôt simple : quand on fait notre tour à Biocoop, nous sommes toujours à l’affut des nouveautés, curieux de partir à la rencontre de nouvelles saveurs. Il se trouve que le cédrat est un fruit que nous n’avions jamais vu « en vrai », ni même goûté. C’est comme ça qu’il s’est retrouvé dans le fond de notre panier.

Cedrat confit (3)

Et comme dans bien des cas, je ne savais pas quoi faire de ce gros citron tout bossu. Pour la petite histoire, le cédrat est un agrume, ancêtre du citron. Il pousse en Corse, mais pas que, et sa particularité, c’est d’avoir une écorce très épaisse qui ne se mange qu’après l’avoir confit.

Bon, j’ai bien senti que j’allais devoir me lancer dans la confiserie … C’est peut-être pour ça d’ailleurs qu’il a trainé si longtemps dans le bac à légumes de mon frigo (il commençait à faire grise mine). Et puis y a eu mon bras qui m’a bien calmé dans mes aventures culinaires, du coup je l’avais carrément oublié … Jusqu’à ces dernières vacances où à la faveur d’un nettoyage de frigo, je me suis retrouvée bosse à bosse nez à nez avec le bougre. J’ai commencé par le couper en deux pour le goûter : mmm … aucun intérêt, voire pas très bon. Après quelques recherche sur les internets, j’ai bien dû me faire une raison : fallait le confire, j’allais pas y couper. C’est là que je l’ai trouvé : LA recette pour confire tes cédrats sans y passer une semaine :)

J’ai retroussé mes manches (il était déjà 16h00), et je m’y suis mise : 4 heures plus tard c’était fini. Mouarf ! Mais c’est trop simple ! Ne restait plus qu’un ptit coup de chauffe le lendemain matin et le tour était joué ^^ Je m’incline bien bas devant cette méthode merveilleuse, le cédrat est bien confit, je l’ai laissé sécher 4 jours avant de l’utiliser dans ma galette. D’un cédrat translucide, il s’est transformé en cédrat vraiment confit, le sucre se cristallisant de jour en jour.

Je suis curieuse de voir comment se comportent d’autres fruits avec cette méthode …

Cedrat confit (7)

Cedrat confit (8)

Cedrat confit (2)

♦ CÉDRAT CONFIT ♦

Pour un cédrat : 1 cédrat bio (c’est mieux vu qu’on va manger l’écorce) – 1 c. à c. de sel – sucre en poudre – eau – c’est tout

1. Laver et brosser le cédrat. Le sécher puis le détailler en quartier, puis en fines tranches tout en ayant enlevé la pulpe. J’ai gardé toute l’épaisseur « blanche », tu peux aussi ne laisser qu’un centimètre pour avoir quelque chose de plus régulier.

2. Dans une casserole d’eau additionnée de sel, porter à ébullition les écorces. Laisser frémir 5 minutes.

3. Jeter cette première eau de cuisson, puis recommencer 3 fois la manipulation sans ajout de sel.

4. Égoutter les écorces, et les peser. Réaliser un sirop avec le même poids en eau et en sucre que celui des écorces.

5. Dès que le sirop commence à bouillir (à petites bulles), verser les écorces, baisser le feu et laisser frémir pendant 5 minutes.

6. Éteindre, et laisser refroidir hors du feu, soit environ 30 minutes.

7. Recommencer l’étape 5  deux fois : porter la casserole avec les écorces à ébullition, puis laisser frémir 5 minutes.

8. Couper le feu, puis laisser le couvercle sur la casserole, et laisser reposer une nuit entière.

9. Le lendemain, porter à ébullition à découvert, puis laisser frémir jusqu’à ce que le sirop ait quasiment disparu.

10. Laisser complètement refroidir puis disposer les écorces sur une grille à gâteau (en prenant soin de mettre une assiette dessous).

11. Laisser sécher 4-5 jours à température ambiante avant de conserver dans une boîte métallique. Si tu veux accélérer le processus, tu peux laisser la grille à gâteau dans ton four pendant 2-3 heures à 45°C.

  Cedrat confit (4)

Cedrat confit (5)

Cedrat confit (9)

Cedrat confit (11)

MOTS CLES : cédrat confit, citron, agrumes


Vous aimerez sûrement...

6 commentaires

  1. C’est vrai que le cédrat est très spécial, tant de zeste et de zist, à part en confiserie, difficile de l’utiliser.
    Son goût n’est pas mauvais, un peu banal et décevant, hélas.

  2. très intéressant… je suis dans la même situation que toi au départ, béat devant mon cédrat, ne sachant qu’en faire… donc je me lance pour le cédrat confit !

  3. Rosenoisettes : woué, je m’attendais à quelque chose avec beaucoup plus de « caractère »…
    Lulu / Voyage Gourmand : c’est vrai que cette méthode est juste parfaite, je n’ai pas encore essayé avec d’autres agrumes mais nul doute que ça devrait bien fonctionner.
    Royal Chill : héhé ! tiens-moi au courant ma biche !
    gratinez : excellente idée, le cédrat confit apporte une belle touche d’acidulé dans les gâteaux.
    olivier Chollet : ah le bougre, il sait se faire désirer :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *