Blog de Châtaigne Cuisine & bonne humeur 2020-05-20T13:32:59Z https://www.blogdechataigne.fr/feed/atom/ WordPress Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Petites Babka au pesto]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15342 2020-05-20T13:32:59Z 2020-05-24T08:06:00Z Ok ok, tu vas me dire que ces petites Babka au pesto se rapprochent quand même beaucoup de la brioche marbrée déjà posté ici. Mais quand on aime, on ne compte pas, mouahaha !La vérité c’est que j’avais un joli bouquet de basilic frais et…

Cet article Petites Babka au pesto est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
babka au pesto

Ok ok, tu vas me dire que ces petites Babka au pesto se rapprochent quand même beaucoup de la brioche marbrée déjà posté ici. Mais quand on aime, on ne compte pas, mouahaha !La vérité c’est que j’avais un joli bouquet de basilic frais et que je n’ai pas pu résister à l’envie de le transformer en pesto. Et puis une chose en entrainant une autre, je me suis mise à saliver en pensant que ça faisait un bout de temps que je n’avais pas fait de brioche salée. Franchement, ça aurait été bête de passer à côté non ?

J’avais une autre bonne excuse aussi (sisi promis), c’était le moment d’utiliser Kev(a)in le levain. Je crois qu’on pourrait presque dire que j’ai été contrainte et forcée, ahaha ! En fait c’est toujours aussi plaisant de pouvoir travailler la pâte à brioche, jte parle même pas du parfum qui embaume la maison à chaque cuisson.

Est-ce que c’est compliqué à faire ? Je dirais non (à la condition que tu respectes un minimum la recette hein ^^). Est-ce que c’est long à faire ? Bah le temps de pousse n’est pas négligeable mais tu peux vaquer à tes occupations pendant ce temps-là, donc non pas vraiment. Est-ce que c’est le meilleur repas de dimanche soir ? Voui (à moins que ce ne soit les Oyakis, oh pétard j’ai un doute). Ce qui est sûr c’est que c’est une des meilleures façon d’apprécier le basilic. Au premier coup de dentier dans le moelleux de la brioche, boum, tu pars en vacances, ça sent l’été, les journées chaudes et le soleil sur la peau.

Y a que sur un truc que j’ai longuement hésité : fallait-il les appeler babka au pesto ? Car oui, j’ai pris comme base la recette de ma babka au chocolat en y ajoutant du levain. Mais niveau façonnage, on est plus sur du kanelbullar. Alala, c’est à en perdre son latin, Germain !

Bon à la fois on s’en fiche pas mal, parce que le résultat c’est qu’on obtient une petite brioche moelleuse à souhait au bon goût de basilic. Nous on l’a accompagné d’une belle salade verte, mais servie à l’apéro, ou en accompagnement d’un barbecue je suis sûre que ça aurait été tout aussi bien !

babka au pesto

babka au pesto

babka au pesto

Imprimer

Petites babka au pesto

Type de plat Apéritif, Entrée, Plat principal
Cuisine Française
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 30 minutes
Temps de repos 2 heures 30 minutes
Temps total 3 heures 25 minutes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

La pâte à brioche

  • 280 g de farine de blé T55 ou T65
  • 2 c. à s. de sucre en poudre
  • 10 g de levure fraiche (ou 1/2 sachet de levure sèche de boulangerie)
  • 30 g de levain liquide (facultatif)
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de beurre doux pommade
  • 60 g d'eau
  • 1 oeuf pour la dorure

La garniture

  • 8 c. à s. de pesto de basilic
  • 2 poignées d'amandes concassées

Instructions

Préparer la pâte à brioche

  • Dans le bol du robot, réunir les 280g de farine, 2 c. à s. de sucre en poudre, 2 oeufs, le levain liquide, la levure fraiche, le sel fin et l'eau. Lancer le pétrissage à petite vitesse pendant 5 minutes. (vitesse 1 sur le Kitchenaid).
  • Au bout des 5 minutes, passer en vitesse 2 et poursuivre le pétrissage pour 2 minutes supplémentaires.
  • Puis, ajouter le beurre pommade en petits morceaux, et pétrir 3 minutes à vitesse 2. Le beurre doit être parfaitement incorporé au bout des 10 minutes.
  • Placer la pâte dans un saladier huilé, et mettre la pâte dans le four éteint avec une tasse d'eau bouillante pour créer une étuve.
  • Laisser reposer 1h30. La pâte doit doubler de volume.

Le façonnage

  • Dégazer la pâte, puis l’étaler au rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné de façon à obtenir un rectangle de 40cm x 30cm environ.
  • Étaler le pesto sur le rectangle en laissant vierge un bon centimètre sur le pourtour. Saupoudrer d'amandes concassées.
  • Humidifier légèrement le centimètre de pâte sans garniture, et replier la pâte en 3.
  • Etaler au rouleau à pâtisserie pour obtenir à nouveau un rectangle.
  • Découper le rectangle en bandes de 2cm, et torsader une première longueur de pâte en tenant les deux extrémités et en les tournant en sens inverse pour vriller la pâte. Puis enchevêtrer la pâte sur elle-même et déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Répéter l’opération jusqu'à épuisement de la pâte.
  • Laisser reposer à température ambiante 1h00. Les brioches doivent doubler de volume.

La cuisson

  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Casser un œuf, le battre, et dorer les brioches à l’aide d’un pinceau.
  • Enfourner pour 25 minutes. Lesbrioches doivent être bien dorées.

babka au pesto

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ces petites Babka au pesto, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Petites Babka au pesto est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
1
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Fontainebleau aux fraises]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15329 2020-05-17T11:58:11Z 2020-05-17T11:58:08Z C’est dimanche, il fait beau, on a plus ou moins retrouvé notre liberté et du coup t’as peut-être pas envie de passer ta journée derrière ton fourneau. No problem, ces Fontainebleau aux fraises sont faits pour toi.Fontainebleau ? mais c’est une ville ça ! Oui…

Cet article Fontainebleau aux fraises est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
Fontainebleau aux fraises

C’est dimanche, il fait beau, on a plus ou moins retrouvé notre liberté et du coup t’as peut-être pas envie de passer ta journée derrière ton fourneau. No problem, ces Fontainebleau aux fraises sont faits pour toi.Fontainebleau ? mais c’est une ville ça ! Oui moi aussi j’ai eu la même réflexion quand je suis tombée sur ce dessert pour la première fois. Figure-toi que c’est une spécialité de la dite ville à base de fromage frais et de crème fraiche. Comme la recette n’a pas été déposée, il existe une foultitude de préparer cette douceur.

J’avais une excuse pour tester cette intrigante recette : une belle barquette de fraises qui ne demandait qu’à être mangée. Je ne sais pas pour toi, mais moi les fraises j’adore les manger le plus simplement possible. Trifle aux fraises, choux à la crème ou encore tiramisu aux fraises sont autant de façon de savourer pleinement ce petit fruit.

Mais au-dessus de toutes ces possibilités, il y a le grand classique et indétrônable fraises-chantilly (ou chantille comme disent les pitous ^^). Surement parce que c’est comme ça que je les mangeais quand j’étais enfant. Et c’est bien pour ça que ce Fontainebleau a titillé ma curiosité. J’ai donc farfouillé à droite et à gauche, et même si les recettes diffèrent, la base reste la même. De la faisselle égouttée et fouettée, que l’on incorpore à de la chantilly bien ferme.

Le truc magique c’est que la faisselle apporte fraicheur et légèreté à la chantilly. Enfin ça veut surtout dire que tu en manges encore plus qu’une simple chantilly, mouahaha ! Il n’y a aucune difficulté à réaliser cette recette, et mis à part le temps d’égouttage des faisselles, c’est très rapide à faire. J’ai choisi de laisser les fraises « natures » mais n’hésite pas à rajouter un peu de jus de citron si tu le souhaites.

Voilà, tu l’as compris, le Fontainebleau aux fraises c’est vraiment trop bon ! Il me tarde de tester avec des framboises et autres fruits rouges.Mais je ne doute pas que ce soit tout aussi bon ;)

Bonne semaine ma biche !

Fontainebleau aux fraises

Fontainebleau aux fraises

Fontainebleau aux fraises

Imprimer

Fontainebleau aux fraises

Type de plat Dessert
Cuisine Française
Temps de préparation 10 minutes
Temps de repos 2 heures
Temps total 2 heures 10 minutes
Portions 6 personnes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 500 g de fraises
  • 300 g de faisselle (soit 3 faisselles)
  • 30 cl de crème fleurette
  • 3 c. à s. de sucre glace
  • 1 gousse de vanille

Instructions

  • Verser les faisselles dans une passoire à maille très fine ou dans un tissu étamine. Et laisser reposer minimum 2 heures pour qu'elle aient bien le temps d'égoutter.
  • Pendant ce temps, laver et équeuter les fraises. Les couper en tranches et réserver au frais.
  • Au bout des 2 heures, mettre les faisselles égouttées dans un bol, ajouter les graines d'une gousse de vanille et fouetter à la main pour que l'ensemble devienne lisse.
  • Verser la crème fleurette dans le bol du robot et la monter en chantilly bien ferme à vitesse rapide. Puis, ajouter le sucre glace.
  • Quand le sucre glace est bien incorporé, verser le mélange faisselle-vanille dans la chantilly et battre encore 1 minute pour bien aérer l'ensemble.
  • Déposer des fraises dans 6 ramequins, puis recouvrir généreusement de crème. Ajouter quelques fraises dessus pour la déco, et servir aussitôt (ou réserver au frais jusqu'à la dégustation).

Fontainebleau aux fraises

Fontainebleau aux fraises

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ces Fontainebleau aux fraises, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Fontainebleau aux fraises est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
0
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Pancakes au levain [au chocolat]]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15268 2020-05-10T12:47:35Z 2020-05-13T08:00:00Z Il y avait une dernière recette que je voulais tester avec mon levain : les pancakes au levain et au chocolat. Je dis dernière car pour l’instant je suis arrivée au bout de ma liste, mais je sais qu’il y a encore bien des choses…

Cet article Pancakes au levain [au chocolat] est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
pancakes au levain

Il y avait une dernière recette que je voulais tester avec mon levain : les pancakes au levain et au chocolat. Je dis dernière car pour l’instant je suis arrivée au bout de ma liste, mais je sais qu’il y a encore bien des choses à tester.Devant le succès gustatif de mes gaufres au levain, je ne pouvais pas résister à l’envie de tester les pancakes sans levure chimique. Car oui, des recettes de pancakes il y en a déjà sur le blog, et des centaines de milliers sur internet, mais quasiment toutes avec levure.

Tout comme les gaufres, il nous restait toujours en bouche ce goût désagréable de chimique lorsqu’on se décidait à lancer une fournée de pancakes maison. Allez, avec une belle couche de chocolat fondu ça passait inaperçu mais la confiture avait du mal à masquer ce petit quelque chose.

Tout comme les gaufres, j’ai donc décidé de tenter les pancakes avec levain naturel. Cette fois-ci j’ai préparé complètement la pâte la veille au soir, histoire de voir si ça changeait quelque chose par rapport à la pâte à gaufres terminée le matin. De ce côté-là, RAS. Je pense qu’on pourrait très bien préparer entièrement la pâte à gaufres la veille au soir également. Le lendemain matin, la pâte est bien mousseuse, bien aérée, nickel pour des pancakes légers et irrésistibles.

Pour la blague j’ai ajouté du cacao à ma pâte. Ce qui ne m’a pas empêché de napper généreusement ma pile de pancakes de chocolat fondu, mouahaha. En vrai, je voulais les manger avec des fraises. Surtout que j’en avais sous le coude. Enfin ça c’était avant que je ne me rende compte que les pitous étaient passés par là et avaient englouti la dernière moitié de la barquette de 500g…  Je me suis donc rabattue par dépit sur le chocolat fondu et les rondelles de bananes, et beh finalement c’était pas plus mal !

Tu l’auras compris, ces pancakes au levain sont de loin ceux que je préfère, et quelle satisfaction de ne plus utiliser de levure chimique ! Tu peux en manger 3, 4, 5 sans avoir l’impression de lourdeur dans l’estomac. Vazy mollo sur le chocolat par contre ^.^ Il nous en restait quelques uns pour le goûter, et passés au grille-pain ils ont fini de nous régaler ;)

pancakes au levain

pancakes au levain

pancakes au levain

Imprimer

Pancakes au levain

Type de plat Goûter, Petit déjeuner
Cuisine Americaine, Française
Temps de préparation 5 minutes
Temps de cuisson 15 minutes
Temps de repos 12 heures
Temps total 12 heures 20 minutes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 200 g de farine de blé T65
  • 80 g de levain liquide rafraichi 4 à 12 heures avant
  • 40 g de sucre en poudre
  • 40 g de beurre doux fondu
  • 2 oeufs
  • 20 cl de lait demi-écrémé
  • 2 c. à s. de cacao
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude

Instructions

La veille au soir

  • Dans un saladier, fouetter les oeufs avec le lait et le beurre fondu.
  • Ajouter la farine, le sucre, le cacao et le bicarbonate de soude. Mélanger bien afin d'obtenir une pâte homogène, sans grumeau.
  • Ajouter enfin le levain liquide, et mélanger à nouveau.
  • Couvrir d'un torchon et laisser reposer 2 heures à température ambiante. Puis, mettre au réfrigérateur pour la nuit.

Le matin

  • Faire chauffer une poêle anti-adhésive avec une goutte d'huile de tournesol.
  • Quand la poêle est bien chaude, verser une belle cuillère à soupe de pâte. La pâte étant épaisse, elle formera d’elle-même un pancake circulaire. Faire cuire une bonne minute à feu moyen/vif et retourner quand la première face commence à colorer. Poursuivre la cuisson 1 minute supplémentaire. Débarrasser et réserver.
  • Répéter l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.
  • Servir aussitôt avec des fruits frais, du chocolat fondu ou tout simplement un peu de sucre !

pancakes au levain

pancakes au levain

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ces pancakes au levain, n’oublie pas de me taguer sur Facebook ou Instagram ^^

Cet article Pancakes au levain [au chocolat] est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
5
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Oyakis, petits chaussons fourrés japonais]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15231 2020-05-09T17:31:36Z 2020-05-10T07:13:00Z Après l’Inde la semaine dernière, aujourd’hui on s’envole au Japon. Parce que ça faisait bien trop longtemps que je n’avais pas expérimenté de nouvelles recettes japonaises, cette fois-ci on teste les Oyakis, ces petits chaussons fourrés aux légumes. Il y a deux mois (avant confinement…

Cet article Oyakis, petits chaussons fourrés japonais est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
oyakis

Après l’Inde la semaine dernière, aujourd’hui on s’envole au Japon. Parce que ça faisait bien trop longtemps que je n’avais pas expérimenté de nouvelles recettes japonaises, cette fois-ci on teste les Oyakis, ces petits chaussons fourrés aux légumes.

Il y a deux mois (avant confinement donc, faut suivre Ginette, sinon tu vas vite être perdue, ahaha), j’ai feuilleté un livre chez ma sœur qui me faisait de l’œil. Ce livre, c’était un des jolis bouquins de Laure Kié qui est une vraie référence sur la cuisine japonaise. Je suis donc tombée sur ces fameux Oyakis. J’ai été alléchée par la photo, l’apparente simplicité (qui est le cas, c’est tout bête à faire) et surtout l’envie de faire voyager mes papilles.

J’ai mis la recette dans un coin de ma tête et je suis passée à autre chose. C’est seulement la semaine dernière que je me suis souvenue de cette spécialité japonaise. Fallait que je teste, tu l’as sans doute compris. J’ai quand même fait quelques recherches sur le net histoire de comparer les recettes. Mais elles étaient principalement plus complexes, et moi ben j’avais pas la motivation de me lancer dans un truc qui réclamait 3 heures de préparation.

Traditionnellement ces Oyakis sont fourrés de citrouille, ou tout du moins d’une farce de légumes. Vu que la saison des courges et autres cucurbitacées est un peu derrière nous, je me suis rabattue sur une farce à base de brocolis enrobés d’une sauce à base de sauce soja. Ne restait plus qu’à voir comment se tenait la pâte et surtout si j’arrivais à refermer ces petits chaussons, mouahaha !

Finalement, ce fut simple comme bonjour. Une pâte prête en moins de deux, avec un tout petit temps de repos. La farce nickel qui assaisonne le tout, bref, c’était la grosse régalade. J’ai choisi de les faire cuire comme des gyozas : à la poêle en les dorant dans un premier temps, puis en les faisant cuire à couvert avec de l’eau.

Cette recette peut tout à fait être végétarienne si tu retires les lardons. Moi j’ai volontairement choisi d’en mettre pour apporter une saveur fumée se rapprochant de la sauce barbecue qu’on retrouve si souvent au Japon. En tout cas, accompagnés d’un bol de riz, ces oyakis nous ont fait un repas complet que les pitous ont dévoré. Mini-Châtaigne en redemande déjà !

Tu connaissais toi ces petits chaussons fourrés ?

oyakis

oyakis

Imprimer

Oyakis

Les petits chaussons fourrés japonais
Type de plat Plat principal
Cuisine Japonaise
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 15 minutes
Repos de la pâte 15 minutes
Temps total 50 minutes
Portions 4 personnes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

Pour la pâte

  • 100 g de farine de riz
  • 100 g de farine de blé
  • 12 cl d'eau à température ambiante
  • 1 pincée de sel fin

Pour la farce

  • ½ brocolis
  • 100 g de lardons fumés
  • 2 cm de gingembre
  • 1 gousse d'ail
  • 15 cl d'eau
  • 5 cl de sauce soja
  • 3 c. à s. de farine de blé
  • 1 c. à s. d'huile végétale type colza
  • 2 c. à s. d'huile de sésame

Instructions

Préparer la pâte

  • Dans un bol, mélanger les farines et le sel, puis ajouter l'eau.
  • Mélanger à la main afin d'obtenir une pâte souple et homogène. Elle ne doit pas coller.
  • Couvrir le bol d'un torchon humide et laisser reposer 15 minutes.

Préparer la farce

  • Prélever les bouquets d'1/2 brocolis et les faire cuire 4 minutes dans un grand volume d'eau bouillante. Egoutter et réserver.
  • Dans une poêle, faire revenir à feu vif les lardons dans l'huile, et ajouter le gingembre et l'ail coupé finement. Ajouter le brocolis, bien mélanger.
  • Dans un ramequin, mélanger la farine et l'eau.
  • Verser la sauce soja dans la poêle, puis tout de suite après le mélange eau/farine. Bien mélanger, la sauce doit épiassir et bien enrober le brocolis. Laisser 1 minute sur feu moyen pour que la sauce réduise et stopper la cuisson.

Préparer les oyakis

  • Partager la pâte en 8 morceaux. Etaler chaque morceau en disque d'environ 10cm de diamètre en veillant à ce que les bords soient plus fins que le centre.
  • Disposer 1 cuillère à soupe de farce au centre de chaque disque de pâte et refermer en pinçant la pâte afin de former une sorte de boule. Retirer l'excédent de pâte si besoin.
  • Répéter l'opération avec chaque cercle de pâte.
  • Faire chauffer l'huile de sésame dans une grande poêle puis faire dorer les oyakis sur les deux faces en les aplatissant légèrement.
  • Puis, verser de l'eau à mi-hauteur, couvrir et faire cuire environ 10 minutes à feu vif, jusqu'à ce que l'eau soit complètement évaporée.
  • Retirer le couvercle et poursuivre la cuisson 2 minutes de chaque côté.
  • Servir aussitôt !

oyakis

oyakis

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ces Oyakis, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Oyakis, petits chaussons fourrés japonais est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
0
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Pain au levain maison]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15201 2020-05-05T20:02:59Z 2020-05-06T08:18:00Z Bon ben, troisième mercredi de la boulange ! Maintenant que tu es devenu un pro du levain maison, passons aux choses sérieuses : le Pain au levain maison. Parce qu’il va falloir l’utiliser tout ce levain. Et s’il y a bien un truc à faire…

Cet article Pain au levain maison est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
Pain au levain

Bon ben, troisième mercredi de la boulange ! Maintenant que tu es devenu un pro du levain maison, passons aux choses sérieuses : le Pain au levain maison.

Parce qu’il va falloir l’utiliser tout ce levain. Et s’il y a bien un truc à faire absolument avec, c’est son pain. Je crois que c’est bien la chose la plus gratifiante qui existe en cuisine. Pouvoir sortir du four un pain à la croûte brune et à la mie alvéolée, quel bonheur !

Alors oui, le pain en cocotte cochait déjà toutes ces cases. Mais là on passe un niveau supérieur avec une fermentation quasi uniquement à base de levain . Woué, les 2g de levure fraiche c’est pour assurer le coût, mais c’est bien ton levain qui fait le boulot.

Cette recette on la réalise tous les 2/3 jours depuis bien 2 semaines. Du coup on a testé plusieurs choses et il est clair que le temps de pousse pendant la nuit au réfrigérateur est la meilleure. Le pain se tient mieux, la mie est plus « grasse », plus sympa sous la dent. Quant au mode de cuisson, au début on faisait cuire le pain sur une plaque mais impossible de trouver cette croûte si croustillante sous la dent. C’est là qu’on s’est dit que la cocotte en fonte c’était peut-être pas une mauvaise idée. Et bingo ! La chaleur qui se développe dans la cocotte est parfaite pour que le pain se développe correctement. Tu peux aussi déposer ton pain sur une pierre à pizza, apparemment ça marche bien aussi.

Ce pain c’est une vraie gourmandise. Crois-moi ou pas, mais même si j’adore les pains au chocolat, je préfère de loin une tranche de pain avec du beurre et de la confiture. Ou du beurre et du chocolat noir. Tout simplement parce que ça me rappelle mes goûters d’enfance. J’espère bien que les pitous auront ce même souvenir gourmand ^.^

Bon allez tu vas voir ce n’est pas compliqué, il suffit juste de s’organiser vu que le temps de pousse est assez long. Et j’espère bien que ça va sentir bon le pain chez toi ;)

Pain au levain

Pain au levain

Pain au levain

Imprimer

Pain au levain maison

Type de plat Pain
Cuisine Française
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 35 minutes
Temps de repos 10 heures
Temps total 11 heures
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 400 g de farine de blé T65
  • 100 g de farine de blé T110
  • 330 ml d'eau (environ 22/23°C)
  • 100 g de levain liquide (rafraichi la veille)
  • 2 g de levure fraiche ou 1g de levure sèche
  • 6 g de sel fin
  • huile de colza

Instructions

La veille au soir

  • Dans le bol du robot, verser tous les ingrédients en commençant par l'eau, le levain et la levure, puis les farines, puis le sel. L'idée étant que le sel ne touche ni la levure ni le levain.
  • Lancer le pétrissage avec le crochet 5 minutes à vitesse 1.
  • Poursuivre le pétrissage 5 minutes supplémentaires, vitesse 3.
  • Débarasser la pâte dans un saladier huilé (1 goutte suffit). De cette façon, la quantité de farine utilisée pour le fleurage en sera limitée. Couvrir le saladier d'un papier transparent ou d'un linge humide. Attention à prévoir un saladier assez grand, la pâte va doubler de volume.
  • Laisser reposer 30 minutes à température ambiante.
  • Au bout des 30 minutes, rabattre la pâte sur elle-même pour l'étirer. Couvrir le saladier de papier transparent et le mettre au réfrigérateur pour la nuit.

Le Jour J

  • Sortir la pâte du réfrigérateur, la déposer sur le plan de travail fariné, et la rabattre puis la façonner en boule ou batard au choix.
  • Déposer le pâton sur une plaque recouverte de papier cuisson et placer au four éteint avec une tasse d'eau bouillante pour créer une étuve. Laisser pousser pendant 2 heures. La température du four doit monter à 28°C.
  • Sortir la plaque du four, et préchauffer le four au maximum (250°C ou plus si possible). Si la cuisson se fait avec une cocotte en fonte / ou sur pierre à pizza, les faire chauffer également.
  • Quand le four est chaud, laisser chauffer la cocotte ou pierre à pizza 10 minutes supplémentaires.
  • Juste avant d'enfourner, scarifier le pain avec un couteau très affuté (ou une lame de rasoir).
  • Si la cuisson se fait en cocotte, déposer le pâton et son papier sulfurisé dedans, puis couvrir et enfourner.
    Si la cuisson se fait sur pierre, déposer le pâton sur son papier sulfurisé, sur la pierre, puis verser 5ml d'eau dans la lèchefrite qui aura chauffé en même temps que le four, et refermer immédiatement.
  • Pour la cuisson en cocotte, compter 20 minutes de cuisson à couvert, puis 15 minutes à découvert.
    Sur pierre, compter 35 minutes de cuisson.
  • A la sortie du four, déposer impérativement le pain sur une grille à gâteaus pour au moins 30 minutes. Cela permettra au pain de libérer son humidité.

Pain au levain

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ce Pain au levain, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Pain au levain maison est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
6
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Curry de lentilles vertes]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15117 2020-05-03T19:07:46Z 2020-05-03T08:35:00Z En ce moment je tourne un peu en rond dans ma cuisine. Mais il suffit pourtant de pas grand chose pour faire voyager ses papilles, ce Curry de lentilles vertes en est un exemple parfait. Oui je tourne en rond côté plats salés. Car habituellement…

Cet article Curry de lentilles vertes est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
Curry de lentilles vertes

En ce moment je tourne un peu en rond dans ma cuisine. Mais il suffit pourtant de pas grand chose pour faire voyager ses papilles, ce Curry de lentilles vertes en est un exemple parfait. Oui je tourne en rond côté plats salés. Car habituellement c’est le début de saison des légumes primeurs. Enfin, c’est bien le début cette année aussi, mais en étant confinés, il n’y a plus ces petits rituels qui permettaient de repartir sur de nouvelles recettes. Comme aller flâner au marché, histoire de voir quel légume a fait son apparition. Ou aller faire un tour en Ardèche chez mes parents pour sentir la nature se réveiller.

Sans toutes ces petites choses anodines, j’avoue que je suis restée un peu bloquée sur les fruits et légumes d’hiver. Et puis quand tu vois le prix d’une barquette de 250g de fraises, ça calme pas mal, ahaha. Histoire de casser la monotonie, j’ai décidé l’autre jour de préparer un plat qui pourrait faire voyager nos papilles, à défaut de pouvoir voyager tout court. Mon choix s’est porté sur les lentilles vertes, surtout parce qu’il me restait un fond de pot auquel je n’avais pas touché depuis des mois.

J’ai fureté à droite et à gauche, et puis je me suis dit qu’un curry de lentilles vertes ça pourrait être pas mal. Surtout que j’avais très envie de refaire des naans pour les accompagner. Ne restait plus qu’à savoir comment les préparer ces lentilles. Et là ben c’est comme pour beaucoup de recette. Il existe autant de version que d’habitants en France, mouahaha. Je me suis servie de cette recette comme base, que j’ai à peine modifié.

Le résultat était au-delà de mes espérances ! J’ai adoré la douceur du lait de coco et des carottes associés aux lentilles vertes. Le gingembre pimente un peu le plat, et les oignons cébettes finissent de bien relever le tout. Accompagnées de naans (avec ou sans fromage les naans, à toi de voir ^^), et de riz, c’est un plat complet qui ne nécessite pas de viande. Et oui, on peut manger végétarien de temps en temps, ça ne fait de mal à personne, bien au contraire. Même si je ne crache pas sur un bon barbeuk, hein ^.^

Tu les prépares comment toi tes lentilles vertes ?

Curry de lentilles vertes

Curry de lentilles vertes

Curry de lentilles vertes

Imprimer

Curry de lentilles vertes

Un curry de lentilles aux carottes et lait de coco tout doux
Type de plat Plat principal
Cuisine Indienne
Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 45 minutes
Temps total 55 minutes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 250 g de lentilles vertes
  • 4/5 carottes (environ 450g)
  • 1 oignon jaune
  • 2 gousses d'ail
  • 100 ml de lait de coco
  • 1 cm de gingembre frais
  • 2 c. à s. de curry en poudre
  • 1 oignon cébette
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 500 ml d'eau (environ)
  • sel et poivre du moulin

Instructions

  • Laver et éplucher les carottes. Les découper en petits cubes.
  • Peler le gingembre, l'ail, et l'oignon et les couper très finement.
  • Dans une sauteuse, faire chaufefr l'huile d'olive et ajouter le gingembre, l'ail et l'oignon. Faire cuire 2 minutes à feu moyen.
  • Ajouter le curry en poudre et les carottes, bien mélanger. Puis verser les lentilles dans la sauteuse et couvrir d'eau (j'ai mis environ 500ml d'eau froide).
  • Porter à ébullition puis couvrir et laisser cuire 30 minutes à feu doux.
  • Au bout des 30 minutes, ajouter le lait de coco, saler, poivrer et poursuivre la cuisson 15 minutes à couvert. Les lentilles doivent être cuites mais pas réduites en bouillie ^^
  • Servir avec du riz basmati et des naans maison.

Curry de lentilles vertes

Curry de lentilles vertes

Curry de lentilles vertes

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ce curry de lentilles vertes, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Curry de lentilles vertes est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
8
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Le levain maison [Comment démarrer son levain]]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15087 2020-05-05T13:17:12Z 2020-04-29T08:56:00Z Je ne sais pas si je tiens un nouveau rythme (à mon avis ça va vite s’essouffler cette histoire ^^), mais me revoilà pour la boulangerie du mercredi ! Et quoi de mieux que de commencer par le levain maison ?Je n’étais vraiment pas sûre…

Cet article Le levain maison [Comment démarrer son levain] est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
Le levain maison

Je ne sais pas si je tiens un nouveau rythme (à mon avis ça va vite s’essouffler cette histoire ^^), mais me revoilà pour la boulangerie du mercredi ! Et quoi de mieux que de commencer par le levain maison ?Je n’étais vraiment pas sûre de t’en parler vu que j’ai l’impression que la moitié de la population française s’est mis à faire son levain, mais quelques personnes m’en ont fait la demande, donc pourquoi pas !

Par contre, que les choses soient tout de suite bien claires. Je ne prétends pas être une professionnelle du levain, loin de moi l’idée. Avec M. Rabat-Joie on a démarré avec la recette d’Eric Kayser (encore lui), et puis on s’est renseignés au fur et à mesure. Il se trouve que ça a plutôt bien marché. Du coup ça fait 2 mois, ou presque, que nous faisons vivre Kev(a)in le levain ^.^

Et ça change quoi d’avoir du levain ? Ben ça change tout ! Avec un peu de patience, le levain remplacera la levure –oui, il te faudra apprendre la patience-, mais surtout, apportera une richesse aromatique à tes préparations, que ce soit pour le pain –je vois pour te filer notre recette chouchou mercredi prochain– ou pour les gaufres. Ici je vais tenter de t’expliquer comment faire du levain liquide et non du levain pâteux. On a trouvé que c’était plus simple à réaliser, rafraichir et à utiliser.

Pour démarrer ton levain liquide donc, il te suffira de 3 ingrédients : de la farine, de l’eau et du miel. Et puis j’oubliais, du temps –ça tombe bien, on est toujours confinés-. Attention toutefois à bien choisir eau et farine. Cette dernière sera obligatoirement BIO pour que les bactéries puissent se développer correctement. Quant à l’eau, gare à l’eau du robinet chlorée ! Mieux vaut opter pour une eau minérale, ou de l’eau du robinet que tu auras laissé décanter dans ta carafe. Je crois que ce sont les deux choses les plus importantes.

Le mieux reste la pratique, pas de doute là-dessus. Mais le résultat est tellement satisfaisant que promis, tu ne regretteras pas.

Alors, t’es prêt à te lancer ?!

Le levain maison

♦ LA RECETTE ♦

Imprimer

Le levain maison

Type de plat Pain
Cuisine Française
Temps de préparation 5 days
Temps total 5 days
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 65 g Farine de seigle T150 bio impérativement ou à défaut de la farine de blé T110 (complète)
  • 125 g eau minérale à 30°C
  • 9 g miel (ici de châtaignier)
  • 60 Farine de blé T65 bio impérativement

Instructions

JOUR 1

  • Mélanger dans un ramequin 5g de farine de seigle et 5g d'eau, puis ajouter 1g de miel liquide (environ^^).
  • Recouvrir d'un linge très humide et laisser reposer 24h près d'une source de chaleur. (Mélanger le levain s'il "croûte". Si c'est le cas, c'est que le torchon n'était pas assez humide).

JOUR 2

  • Dans un récipient plus grand, type bol, mélanger 10g de farine de seigle, 10g d'eau et 3g de miel liquide.
  • Incorporer la préparation du jour 1 à ce mélange (c'est ce qu'on appelle rafraichir le levain). Recouvrir d'un linge humide et laisser reposer à nouveau 24h proche d'une source de chaleur.

JOUR 3

  • Ajouter à la préparation de la veille 20g de farine de seigle, 20g d'eau et 5g de miel liquide.
    Recouvrir d'un linge humide et laisser reposer à nouveau 24h proche d'une source de chaleur.
  • Attention à bien adapter la taille du récipient au levain car quand celui-ci est prêt, il peut doubler de volume en quelques heures.

JOUR 4

  • Ajouter à la préparation de la veille 30g de farine de seigle et 30g d'eau.
    Recouvrir d'un linge humide et laisser reposer à nouveau 24h proche d'une source de chaleur.

JOUR 5

  • A partir de cette étape, il est possible d'ajouter de la farine de blé ou de seigle, l'important c'est qu'elle soit BIO.
  • Ajouter 60g de farine et 60g d'eau.

JOUR 6

  • 12 heures après le dernier rafraichi, normalement votre levain est prêt : il doit faire des bulles et avoir une texture de mousse au chocolat un peu liquide.

JOURS SUIVANTS / RAFRAICHIS

  • Pour entretenir le levain, il est nécessaire de le rafraichir tous les 3 jours grand maximum. Pour cela, rajouter 50% du poids du levain en farine et en eau. Par exemple, s'il reste 100g de levain, rajouter au moins 25g de farine et 25g d'eau.
  • Selon la température ambiante, le levain s'utilise dans les 4h à 24h qui suivent le rafraichi. En général, je le rafraichis la veille pour lancer un pain le lendemain.
  • Si vous vous en servez peu, le levain peut se conserver au frigo dans un pot hermétique. Pour l'utiliser, il suffira de le sortir du frigo et le laisser remonter en température 2 heures à l'avance. Ou une autre solution consiste à rafraichir le levain dès sa sortie du frigo avec une eau à 40°C. Il sera utilisable 4 heures plus tard.
    Attention, seuls les levains très actifs supportent le passage au frigo (levain avec plein de bulles), on oublie les vieux levains, et ceux qui viennent d'être rafraichis.

Remarques et observations générales

  • C'est normal que le levain ait une odeur un peu acide / aigrelette. Cela provient de la fermentation de la farine.
  • L'utilisation de la farine BIO est indispensable car les résidus de produits chimiques empêchent les bactéries de travailler correctement.
    Idem pour l'eau minérale : à utiliser impérativement ou à défaut utiliser de l'eau sans chlore.
  • Conserver le levain dans son bol ou bocal à température ambiante. Si le contenant est suffisamment grand (et donc contient suffisamment d'air en plus du levain), il peut être hermétique. Sinon, comme chez nous, le recouvrir d'un linge humide, en l'humidifiant régulièrement.
  • D'une manière générale, plus il fait frais dans la pièce, plus le levain mettra du temps à pousser, plus il fera chaud, et plus il sera actif.
  • Attention à ne pas utiliser de produits ménagers trop décapants dans la cuisine, cela pourrait tuer les bonnes bactéries du levain.
  • Si vous avez trop de levain, mieux vaut en jeter un peu pour repartir sur de bonnes bases (ou s'en servir dans des gaufres ^^).

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu te lances dans l’aventure du levain, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Le levain maison [Comment démarrer son levain] est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
2
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Feta rôtie au four]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15053 2020-04-26T09:09:12Z 2020-04-26T09:08:22Z Attention, après la recette fleuve de mercredi (coucou les Pains au chocolat trop bons ^^), aujourd’hui c’est Feta rôtie au four, ou autrement dit, LA recette des jours de flemme !En vrai cette recette est tellement simple que je ne sais même pas si on…

Cet article Feta rôtie au four est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
Feta rôtie

Attention, après la recette fleuve de mercredi (coucou les Pains au chocolat trop bons ^^), aujourd’hui c’est Feta rôtie au four, ou autrement dit, LA recette des jours de flemme !En vrai cette recette est tellement simple que je ne sais même pas si on peut l’appeler « recette ». On est plus sur du partage d’idée pour moi. Mais comme des idées on en a besoin tous les jours, je me suis dit que c’était pas mal de parler Feta rôtie avec toi.

Comme pour beaucoup de recettes, c’est sur les réseaux sociaux que j’ai découvert cette idée. Je ne vais pas te mentir, j’étais franchement sceptique au début. Mettre au four de la feta ? A tous les coups on se retrouve avec un truc tout liquide à la sortie. Et puis j’ai laissé l’idée bien au chaud dans un coin de mon cerveau jusqu’à la semaine dernière où j’ai sauté le pas.

Je tournais un peu en rond dans ma cuisine, sans trop savoir quoi faire à manger, quand je me suis souvenue de cette histoire de Feta rôtie. J’ai donc missionné M. Rabat-Joie de me trouver de la feta lors d’une expédition « courses ». Chez toi aussi c’est devenu une expédition les courses ? Ici faut compter 2 heures mini, vu la queue devant le supermarché… Trop curieuse de connaître le résultat, j’ai « cuisiné » cette Feta dès le soir-même.

J’ai fait simple, très simple. Un peu de poivre, du miel de châtaigniers, celui de mon papa, le meilleur du monde of course, du romarin, et un filet d’huile d’olive. Deux minutes trente top chrono. Bah le moins qu’on puisse dire c’est que c’est vraiment ultra méga rapide, mouahaha. Ne restait plus que le petit tour au four pendant une vingtaine de minutes, ce qui m’a laissé le temps de faire cuire quelques carottes, et faire de la polenta crémeuse.

On y était, le moment de vérité. La feta reste entière hein, je ne sais pas pourquoi ça allait se liquéfier d’ailleurs, ahaha ! On l’a donc goûté accompagnée de carottes et polenta (une de mes solutions de repli quand je ne sais pas quoi faire à manger ^^). Pffffiouuu, mais pétard c’est trop bon ! Quelle neuneu je fais de ne pas avoir testé avant ! C’est hyper gourmand sous la dent, ça se tient bien tout en étant fondant. Le miel adoucit bien la feta assez puissante, et le romarin donne des accents méditerranéens à ce plat si simple.

Bref, je ne sais pas si tu es conquis, mais promis, c’est une vraie belle façon d’accompagner des légumes, salades ou autres tartines. Ici on en a déjà refait, et c’est toujours autant validé !

Bon dimanche ma biche !

Feta rôtie

Feta rôtie

Feta rôtie

♦ LA RECETTE ♦

Imprimer

Feta rôtie au four

Type de plat Apéritif, Plat principal, Salade
Cuisine Française
Temps de préparation 2 minutes
Temps de cuisson 25 minutes
Temps total 27 minutes
Portions 4 personnes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 1 feta (200g)
  • 3 branches de romarin
  • 1 c. à s. de miel de châtaigniers
  • 1 filet d'huile d'olive
  • poivre du moulin

Instructions

  • Préchauffer le four à 180°C
  • Déposer la feta dans un plat à gratin.
  • Arroser d'un filet d'huile d'olive et d'une cuillère à soupe de miel de châtaigniers.
  • Poivrer, et déposer les branches de romarin sur la feta.
  • Enfourner pour 25 minutes.
  • Déguster aussitôt !

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises cette feta rôtie, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook !

Cet article Feta rôtie au four est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
4
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Pains au chocolat]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=15017 2020-04-22T16:42:11Z 2020-04-22T12:41:55Z Devant la déception de certains qui pensaient avoir la recette de ces Pains au chocolat dimanche dernier, je me rattrape avec cette édition spéciale du mercredi !Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas pris la plume en milieu de semaine. Je profite donc du…

Cet article Pains au chocolat est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
Pains au chocolat

Devant la déception de certains qui pensaient avoir la recette de ces Pains au chocolat dimanche dernier, je me rattrape avec cette édition spéciale du mercredi !Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas pris la plume en milieu de semaine. Je profite donc du confinement pour changer un peu les habitudes, et je dois dire que ça fait plutôt plaisir ;)

Depuis plus d’un mois, nous n’avons pas mis les pieds chez le boulanger. D’abord grâce au pain cocotte qui fait toujours son petit effet, mais aussi grâce aux nombreux pains sur levain de M. Rabat-Joie. Ce dernier s’est pris de passion pour tout ce qui touche à la boulangerie : pains, pains viennois, pains au lait et récemment pains au chocolat. Autant te dire que c’est la fête à la maison à chacune de ses expériences.

La semaine dernière donc, il s’est lancé dans les pains au chocolat. La recette qui effraie un peu, soyons honnêtes. Car le pain au chocolat ce n’est rien d’autre qu’une pâte feuilletée. Premier essai : pfffiou, c’est déjà pas mal didon. Certes ce sont plus des pains briochés au chocolat que des pains feuilletés mais ils n’ont pas fait long feu. Deux jours après, devant l’engouement suscité par une photo postée sur les réseaux sociaux, M. Rabat-Joie retente en apportant quelques améliorations. Et là bingo ! Des pains au chocolat dignes du boulanger j’te dis. Alors ok, il va falloir s’armer de patience car il y a de nombreuses étapes à suivre. Mais olala, quel bonheur de manger son pain au chocolat au petit-déjeuner ♥

Je te livre ici la recette de M. Rabat-Joie avec tous ses conseils pour que tes pains au chocolat soient irrésistibles. C’est une recette issue du livre d’Eric Kayser, « Le larousse du pain« , qu’il a combiné avec des conseils du boulanger Fabrice Cottez (chaîne Youtube « Boulangerie pas à pas« ). Pour moi, il y a 2 choses importantes à retenir :

  1. utiliser un beurre AOP (si possible 83%). Il n’en existe pas beaucoup, mais le beurre de Bresse ou de Poitou-Charente remplacent très bien le beurre de tourage qu’utilisent les boulangers. Ce sont des beurres que j’ai trouvé facilement en grande surface malgré le confinement ^^
  2. ne pas trop travailler / étaler la pâte pour conserver le feuilletage. Lors du premier essai, M. Rabat-Joie avait passé trop de temps à étaler sa pâte pour obtenir un rectangle pile poil à la bonne dimension. Mais mieux vaut étaler rapidement et recouper les bords pour avoir le rectangle qui va bien.

Ensuite, ben le mieux c’est de tester plusieurs fois, ça permet de s’entrainer et s’améliorer au fur et à mesure. Je suis sure que chez nous, la prochaine fois il seront encore meilleurs ;)

Pains au chocolat

Pains au chocolat

Pains au chocolat

♦ LA RECETTE ♦

Imprimer

Pains au chocolat maison

Type de plat Goûter, Petit déjeuner
Cuisine Française
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 20 minutes
Temps de repos 6 heures
Temps total 6 heures 45 minutes
Portions 4 personnes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

Pour 8 pains au chocolat

  • 250 g de farine de blé T65
  • 110g d'eau à 10°C
  • 25 g de levain liquide
  • 10 g de levure fraiche de boulanger ou 5g de levure sèche
  • 3 g de sel fin
  • 35 g de sucre en poudre
  • 25 g d'oeuf battu (soit ½ oeuf environ )
  • 1 oeuf pour la dorure
  • 13 g de beurre ramolli
  • 125 g de beurre réfrigéré type AOP Bresse / Poitou-Charente
  • chocolat noir pâtissier

Instructions

Le pétrissage

  • Commencer par verser les ingrédients liquides dans le bol du robot : l'eau, le levain liquide, la levure fraiche de boulanger et l'oeuf battu. Recouvrir avec la farine, le sel et le sucre en poudre.
  • Lancer le pétrissage à petite vitesse (vitesse 1 sur le kitchenaid) pour 5 minutes top chrono (pas plus).
  • Passer en vitesse 2-3, et pétrir 2 minutes supplémentaires. Puis, incorporer le beurre ramolli coupé en petits morceaux.
  • Poursuivre le pétrissage à vitesse 2-3 pendant 2 minutes (soit 10 minutes de pétrissage en tout). Si la pâte est trop liquide ou humide après l'ajout du beurre, ajouter un tout petit peu de farine.
  • Former une boule de pâte, la placer dans un saladier et la recouvrir d'un film transparent pour éviter qu'elle sèche. Réserver au réfrigérateur pendant 1 heure.

Le feuilletage

  • Sortir le beurre du frigo (si vous avez une plaquette de 250g, la couper en deux dans le sens de la longueur pour avoir une tablette la plus fine possible).
  • Déposer les 125g de beurre entre deux papiers sulfurisés et l'étaler avec un rouleau à pâtisserie afin d'avoir un rectangle de beurre d'environ 20x40cm. Puis réserver au frais (avec le papier cuisson).
  • Sur un plan de travail fariné, aplatir la pâte à l'aide d'un rouleau à pâtisserie pour obtenir un carré d'environ 40x40cm. Ne pas hésiter à passer du temps pour que cela forme un vrai carré.
  • Sortir le beurre du frigo, et enlever une première feuille de papier cuisson. Déposer le beurre au milieu du carrée de pâte et enlever délicatement la deuxième feuille de papier cuisson.
  • Replier en portefeuille la pâte par-dessus le beurre pour le recouvrir entièrement.
  • A l'aide du rouleau à pâtisserie, étaler la pâte sur le plan de travail fariné pour en faire un rectangle de 20x60cm environ. Attention ! A partir de cette étape, évitez de travailler la pâte trop longtemps pour ne pas abîmer le feuilletage. Replier la pâte en 3 pour obtenir un carré d'environ 20x20cm.
  • Envelopper la pâte de film transparent et réserver au frais pendant au moins 1 heure.
  • Fariner à nouveau le plan de travail, et renouveler l'opération précédente : étaler la pâte au rouleau à pâtisserie puis replier la pâte en 3. L'envelopper à nouveau dans un film transparent et réserver au moins 1 heure au réfrigérateur.
  • Recommencer l'étape précédente une dernière fois et réserver au frais pendant au moins 1 heure.

Le façonnage

  • Fariner le plan de travail, et à l'aide d'un rouleau abaisser la pâte de sorte à former un carré de 30 à 35cm de côté. Avec un couteau recouper les bords pour obtenir un joli carré. Réserver les chutes pour la suite.
  • Avec un couteau, couper le carrée de pâte en deux rectangles, puis chaque rectangele en 4 petits rectangles. A la fin, on doit obtenir 8 rectangles d'environ 8x12cm.
  • Couper le chocolat pour former des bâtonnets. Et en placer un premier sur le petit côté du rectangle de pâte, avec un bout de chute de pâte (histoire de ne pas gacher !), commencer à rouler la pâte sur un demi tour. Rajouter un deuxième bâtonnets de chocolat, et finir de rouler le rectangle de pâte.
  • Déposer les pains de chocolat sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Ils doivent être le plus éloigné des uns des autres (pas plus de 6/8 pains au chocolat par plaque).
  • Récupérer l'oeuf battu restant pour dorer les pains au chocolat au pinceau.

La seconde pousse

  • Mettre la plaque dans le four éteint avec une tasse remplie d'eau bouillante. Fermer le four et laisser pousser dans cette étuve pendant au moins 2 heures.
  • Sortir la plaque du four, et préchauffer le four à 170°C. Laisser la lèchefrite dans le four en position basse.
  • Dorer à l'oeuf une deuxième fois les pains au chocolat.
  • Quand le four est chaud, verser 5cl d'eau dans la lèchefrite et enfourner les pains au chocolat pour 20 minutes.
  • A la sortie du four, laisser refroidir sur une grille à gâteaux (important pour garder le croustillant !).

Pains au chocolat

Pains au chocolat

Pains au chocolat

Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
Et si tu réalises ces pains au chocolat, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

Cet article Pains au chocolat est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
3
Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Gaufres au levain]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=14998 2020-04-18T13:22:00Z 2020-04-19T07:25:00Z Avec le confinement, beaucoup de monde s’est mis à faire son propre pain, mais aussi de démarrer son levain. Et aujourd’hui, pour changer du pain, on va faire des gaufres au levain.Bah oui, parce que comme tout le monde, M. Rabat-Joie a donné vie à…

Cet article Gaufres au levain est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

]]>
gaufres au levain

Avec le confinement, beaucoup de monde s’est mis à faire son propre pain, mais aussi de démarrer son levain. Et aujourd’hui, pour changer du pain, on va faire des gaufres au levain.Bah oui, parce que comme tout le monde, M. Rabat-Joie a donné vie à Kevin le levain. Il faut lire Kevain-le-levain, sinon c’est moins drôle, ahaha. D’ailleurs, tu sais d’où ça vient cette « tradition » de baptiser son levain ? Kev(a)in donc, nous donne de jolis pains cuits en cocotte. Deuxième petit aparté, on a découvert que la cuisson en cocotte permettait d’avoir des pains sur base de levain extraordinairement alvéolés. Le résultat est bluffant, faut que je pense à te donner la recette de M. Rabat-Joie. Une recette un peu plus technique que celle du pain en cocotte dont je te parlais ici.

Mais Kev(a)in est plutôt prolifique. Alors oui, on fait du pain environ tous les 2 jours mais certaines fois c’est un peu juste pour utiliser toute la production. Du coup j’ai commencé à réfléchir à comment utiliser autrement ce levain. Plusieurs d’entre vous m’ont dit que ça les intéressait aussi de pouvoir diversifier son utilisation, donc j’ai choppé le pigeon au vol et bim bam boum, voici la première recette : des gaufres au levain.

Des recettes de gaufres, il y en a plusieurs sur le blog. Elles font leur apparition de temps en temps sur la table du petit-déjeuner. Mais jusqu’à présent, je les ai toujours réalisé avec de la levure chimique. Même si elles sont dévorées à chaque fois, il faut bien avouer que la levure chimique laisse un arrière-goût aux gaufres pas toujours sympathique (même problème avec les pancakes d’ailleurs). Un arrière-goût de « chimie » qu’on remarquait de plus en plus avec M. Rabat-Joie.

C’était donc l’occasion de comparer avec les gaufres au levain. J’ai farfouillé longuement sur le net pour trouver LA recette. Mais comme d’habitude, on trouve de tout, et surtout, pas moyen d’avoir de réponse précise sur quelque chose qui m’a bien fait réfléchir : l’incorporation des œufs dans la pâte après 12h de repos. Ah oui, je t’ai pas dit, Kev(a)in étant vivant, il lui faut du temps pour aérer la pâte, lui donner des forces pour gonfler à la cuisson. Le mieux c’est de préparer la pâte la veille au soir, pour que le lendemain matin il n’y ait plus qu’à faire cuire les gaufres. Pas d’envie de dernière minute possible ici, il va falloir réapprendre à attendre !

Les œufs donc, dans les 3/4 des recettes, ils sont ajoutés le matin, après que la pâte ait reposée. Et puis certaines recettes disaient tout simplement de tout mélanger le soir, y compris les œufs. J’ai préféré jouer la sécurité, j’ai choisi de les incorporer le matin. (J’avais peur que les œufs empêchent la pâte de bien gonfler. Si tu sais pourquoi il faut les incorporer le matin, je veux bien la réponse ^^). Quant au levain, on trouve des proportions complètement différentes d’une recette à une autre. Chez moi, Kev(a)in est un dur à cuire. Un levain bien costaud qui apporte beaucoup de goût. Du coup je n’en ai pas trop mis pour que l’acidité ne l’emporte pas sur la gourmandise de la gaufre.

Verdict : au premier coup de dentier dans la gaufre, pfiou, c’est sûr, c’est une bonne recette ! Les gaufres sont hyper légères et croustillantes.  Le levain apporte de la saveur aux gaufres mais surtout il les rend vachement plus digestes. Voui, après 3 gaufres, je n’avais pas l’estomac plombé, mouahaha ! Pour la blague j’ai ajouté un peu de crème chantilly et quelques framboises congelées, bah on n’était pas mal vois-tu ! Prochain test, les pancakes ^^

gaufres au levain

gaufres au levain

gaufres au levain

♦ LA RECETTE ♦

Imprimer

Gaufres au levain

Des gaufres légères et croutsillantes
Type de plat Goûter, Petit déjeuner
Cuisine Française
Temps de préparation 5 minutes
Temps de cuisson 10 minutes
Temps de repos 12 heures
Temps total 12 heures 15 minutes
Portions 4 personnes
Auteur Châtaigne

Ingrédients

  • 70 g de levain liquide rafraichit la veille
  • 300 g de farine de blé
  • 2 oeufs
  • 100 g de beurre doux
  • 450 g de lait tiède
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 c. à s. de sucre en poudre

Instructions

La veille au soir

  • Faire fondre le beurre au micro-ondes et laisser refroidir.
  • Dans un saladier, mélanger le lait tiède avec le levain, le sucre en poudre et la farine. Puis ajouter le beurre.
  • Recouvrir d'un film transparent et mettre au réfrigérateur pour la nuit.

Le jour J

  • Casser les oeufs dans un bol, et les battre en omelette avec le bicarbonate de soude.
  • Ajouter le mélange oeuf/bicarbonate à la pâte en mélangeant à la cuillère en bois doucement pour ne pas trop faire retomber la pâte.
  • Faire chauffer l'appareil à gaufres.
  • Verser une première louche et laisser cuire 2 minutes environ. Les gaufres sont cuites quand elles sont bien dorées.
  • Répéter l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Déguster aussitôt !

    gaufres au levain

    Si  la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
    Et si tu réalises ces gaufres au levain, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ^^

    Cet article Gaufres au levain est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

    ]]>
    8
    Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Choux à la crème [aux fraises]]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=14932 2020-04-12T10:38:11Z 2020-04-12T10:34:19Z Aujourd’hui c’est Pâques, j’aurais peut-être dû te parler d’agneau ou de chocolat, mais je fais fi des conventions pour partager cette recette bête comme chou (!) : des choux à la crème aux fraises. Ces choux, ça fait depuis le début de l’année que j’ai…

    Cet article Choux à la crème [aux fraises] est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

    ]]>
    Choux à la crème

    Aujourd’hui c’est Pâques, j’aurais peut-être dû te parler d’agneau ou de chocolat, mais je fais fi des conventions pour partager cette recette bête comme chou (!) : des choux à la crème aux fraises.

    Ces choux, ça fait depuis le début de l’année que j’ai envie d’en faire. J’ai profité de l’arrivée des premières fraises la semaine dernière pour retrousser mes manches et lancer une pâte à choux. En fait j’aurais très bien pu me contenter de choux garnis de crème chantilly, mais bon, tant qu’à faire, autant aller jusqu’au bout du truc, non ?

    La pâte à choux j’ai toujours adoré ça. Surement parce que je me souviens encore des choux que ma maman nous faisait pour les dimanches de fête. Que ce soit à la crème pâtissière, au chocolat ou à la crème chantilly, c’est toujours un vrai bonheur de mordre dans cette montagne de douceur. D’ailleurs ça me fait penser qu’il faudrait que je teste les éclairs au chocolat maison ^.^

    Alors oui, mes choux ont tendance à faire ce que bon leur semble, ahaha. Ils gonflent un peu dans tous les sens, et ça provient très certainement de mon pochage qui n’est pas parfait. Si tu veux qu’ils soient plus réguliers, n’hésite pas à ajouter un craquelin sur le dessus. (Tu peux retrouver la recette du craquelin sur mes choux à la crème au gingembre). Mais tant pis, moi je les aime comme ça, encore un peu humides (et pas secs comme un bout de carton), et irréguliers.

    Si ce n’est la réalisation de la pâte à choux, cette recette est simple comme bonjour : quelques fraises coupées en morceaux, une crème chantilly et des choux. La recette du goûter parfait en somme. Je ne pensais pas que les pitous seraient aussi fans, mais depuis ils ont élu les choux à la crème « dessert préféré » – c’est surtout qu’ils vouent une sainte adoration pour la crème chantilly ! -.

    Va falloir que je remette ça très vite du coup, la pression familiale devient quasi insoutenable, mouahaha !

    Choux à la crème

    Choux à la crème

    Choux à la crème

    Choux à la crème

    ♦ LA RECETTE ♦

    Imprimer

    Choux à la crème aux fraises

    Le dessert régressif tout en douceur
    Type de plat Dessert
    Cuisine Française
    Temps de préparation 15 minutes
    Temps de cuisson 40 minutes
    Temps total 55 minutes
    Auteur Châtaigne

    Ingrédients

    Pour une quinzaine de choux

    • ¼ de litre d'eau
    • 150 g de farine de blé
    • 100 g de beurre doux
    • 4 oeufs
    • 1 c. à c. de sel fin
    • 1 c. à s. de sucre en poudre
    • 1 oeuf pour la dorure

    Pour la garniture

    • 20 cl de crème liquide 30%
    • 1 c. à s. de sucre glace
    • 100 g de fraises

    Instructions

    Préparer la pâte à choux

    • Dans une grande casserole, faire bouillir l’eau avec le sel, le sucre, le beurre et les graines de la gousse de vanille. Y jeter la farine d’un seul coup, et remuer avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte se détache de la casserole.
    • Éteindre le feu, travailler encore la pâte 1 minute. Ajouter le premier œuf entier. Travailler énergiquement jusqu’à ce qu’il soit parfaitement incorporé. C’est de ce premier œuf que dépend toute l’élasticité de la pâte.
    • Ajouter les 3 œufs, un à un, en mélangeant bien à chaque fois. Travailler encore la pâte pour la raffermir pendant 1 minute. Personnellement, à cette étape, je verse la pâte dans le bol du robot, et travaille la pâte avec la feuille.
    • Préchauffer le four à 180°C.
    • Verser la pâte dans une poche à douille, puis disposer des petits tas à espaces réguliers, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.  Aussitôt, dorer chaque chou avec les dents d'une fourchette avec l’œuf battu (cela permet d'aplatir légèrement les choux et de ne pas surcharger les choux de dorure).
    • Enfourner 30 minutes à four chaud. Puis, baisser le four à 140°C et poursuivre la cuisson 10 minutes supplémentaires pour que les choux finissent de "sécher".
    • Laisser refroidir sur une grille à gâteaux.

    La chantilly

    • Verser la crème liquide bien froide dans le bol du robot et battre jusqu'à ce que la crème se transforme en chantilly ferme.
    • Ajouter une cuillère à soupe de sucre glace et les graines d'une gousse de vanille. Battre 30 secondes supplémentaires pour que tout soit bien mélanger.

    Les choux à la crème

    • Avec un couteau, couper le haut des choux.
    • Garnir chaque choux de deux fraises coupées en morceaux et de crème chantilly.
    • Refermer les choux avec leur chapeau et servir aussitôt !

    Choux à la crème

    Choux à la crème

    Choux à la crème

    Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
    Et si tu réalises ces choux à la crème, n’oublie pas de me taguer sur Instagram ou Facebook ;)

    Cet article Choux à la crème [aux fraises] est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

    ]]>
    3
    Châtaigne http://www.blogdechataigne.fr <![CDATA[Galettes de flocons d’avoine aux légumes]]> https://www.blogdechataigne.fr/?p=14874 2020-04-22T07:56:40Z 2020-04-05T08:01:00Z Bon allez, parce que dans la vie on ne peut pas manger que des gâteaux et des brioches, aujourd’hui je vais te parler d’un incontournable dans ma cuisine : les Galettes de flocons d’avoine aux légumes.En vrai ça fait facile 5 ans que j’en fais.…

    Cet article Galettes de flocons d’avoine aux légumes est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

    ]]>
    Galettes de flocons d'avoine

    Bon allez, parce que dans la vie on ne peut pas manger que des gâteaux et des brioches, aujourd’hui je vais te parler d’un incontournable dans ma cuisine : les Galettes de flocons d’avoine aux légumes.En vrai ça fait facile 5 ans que j’en fais. Et depuis 5 ans je me dis que ça serait peut-être pas mal de t’en parler. Oui mais voilà, il y avait toujours des sujets plus importants, mouahaha ! Les jours ont donc défilé à la vitesse grand V, laissant de côté ces galettes de flocons d’avoine qui servent si souvent à accompagner nos gratins de courge et autres poêlées de légumes.

    Mais depuis que nous sommes confinés, je vois bien que tu es nombreux à venir par ici pour picorer des idées (et merci d’ailleurs ♥). Et puisque nous devons limiter nos sorties, je me suis dit que ça serait peut-être pas mal de te présenter enfin ces galettes.

    Au début de notre histoire, les galettes je ne les faisais pas moi-même, je les achetais toute prête au rayon BIO de mon supermarché. Pratiques et rapides à faire réchauffer, ça me permettait d’avoir un accompagnement autre qu’un morceau de viande. Oui parce qu’il faut que je t’avoue un truc. J’ai du mal à préparer un gratin sans l’accompagner. Autant les gratins avec des ravioles, pas de souci, j’ai l’impression qu’ils se suffisent à eux-mêmes, par contre les gratins de légumes, j’ai BESOIN de les accompagner. Chercher pas, encore une névrose qui vient de je ne sais où !.

    Et oui, la viande ben je n’en ai pas toujours sous la main Simone ! Plus ça va, et moins on en mange vois-tu -genre 1 fois par semaine-. En plus notre petit marché ayant fermé ses portes, j’ai beaucoup moins l’occasion d’acheter 2-3 pièces de viande chez le boucher.

    Bref, revenons-en à nos galettes. Au bout d’un moment, j’ai commencé à trouver à redire sur les galettes du supermarché. Plutôt chères, pas hyper copieuses -critère non négligeable pour M. Rabat-Joie-, avec beaucoup de sel et de gras. Ah bah c’est pas parce que c’est BIO que c’est irréprochable ! Du coup je me suis mise à décortiquer les étiquettes pour en étudier leurs compositions.

    Après quelques tâtonnages, j’ai fini par me faire MA galette de flocons d’avoine, celle qui ne me coûte pas un bras et qui s’adapte à tout ce qu’il peut y avoir dans ton frigo ! Et dimanche dernier on s’en est même servis pour remplacer les steaks dans nos burgers maison -hautement validé par les pitous-.

    Voilà, tu sais tout. J’ai essayé de peser à peu près correctement les ingrédients car maintenant je fais tout au pif, héhé. Et je me suis même appliquée à réaliser de jolies petites galettes individuelles à l’aide d’un emporte-pièce. D’habitude on est plus sur une grosse galette familiale qui occupe toute la poêle !. J’espère que ces Galettes de flocons d’avoine aux légumes te dépanneront, et qu’elles te plairont autant qu’à nous !

    Galettes de flocons d'avoine

    Galettes de flocons d'avoine

    ♦ LA RECETTE ♦
    Imprimer

    Galettes de flocons d'avoine aux légumes

    Une idée toute simple pour remplacer la viande
    Type de plat Plat principal
    Cuisine Française
    Temps de préparation 10 minutes
    Temps de cuisson 20 minutes
    Temps de repos 30 minutes
    Temps total 1 heure
    Portions 4 personnes
    Auteur Châtaigne

    Ingrédients

    • 100 g de flocons d'avoine
    • 1 oeuf
    • ½ oignon jaune
    • 2 c. à c. de cumin en poudre
    • 2 c. à c. de paprika
    • 30 g d'emmental râpé
    • 1 carotte râpée
    • 200 ml d'eau
    • ciboulette
    • sel et poivre du moulin
    • huile d'olive

    Instructions

    • Peler et râper la carotte.
    • Peler et ciseler finement l'oignon jaune. Laver la ciboulette.
    • Dans un saladier, mélanger les flocons d'avoine avec le cumin, le paprika, l'oeuf, l'oignon, l'emmental, la craotte râpée et la ciboulette hachée finement.
    • Ajouter 200ml d'eau (l'eau doit être 1cm plus haut que les flocons d'avoine), mélanger et laisser reposer 30 minutes. Cela permettra aux flocons d'avoine de gonfler.
    • Verser un filet d'huile d'olive dans une poêle et réaliser de petites galettes d'environ 8cm de diamètre.
    • Faire cuire 5 minutes à feu vif le temps qu'une jolie croûte se forme, puis retourner les galettes. Poursuivre la cuisson à feu doux pendant 15 minutes.
    • Servir aussitôt !

    Galettes de flocons d'avoine

    Galettes aux flocons d'avoine

    Si la recette te plait, n’hésite pas à me laisser une petite note !
    Et pense à me taguer sur Instagram ou Facebook si tu réalises cette recette ;)

    Cet article Galettes de flocons d’avoine aux légumes est apparu en premier sur Blog de Châtaigne.

    ]]>
    9