Visiter le Mont-Saint-Michel avec la Mère Poulard

Article sponsorisé

Visiter le Mont-Saint-Michel

Trois semaines déjà. Il y a trois semaines je faisais mes valises pour traverser la France, direction le Mont-Saint-Michel. Le rêve pour moi qui voulait des vacances. Un sacré périple pour une sacrée aventure organisée par La Mère Poulard, avec en prime une Battle Food digne de Top Chef ! Allez viens, je te raconte tout ça.

C’était avant qu’on déménage. Je reçois dans ma boîte mail un message qui, comme d’habitude, me laisse sceptique. Et pourtant non, la machine est lancée : me voilà partie pour visiter le Mont-Saint-Michel et cuisiner dans l’Auberge de la Mère Poulard avec d’autres blogueurs. Je n’ai pas pu faire la roue dans mon salon à ce moment-là vu que je portais Junior, mais ce n’est pas l’envie qui m’en manquait !

Bref, remise de mes émotions je ficelle le trajet. Un bon bout de route à faire tout de même, 760km pour être précise. J’en arrive à la partie la plus drôle de l’histoire. Le jour J, je laisse les pitous. Je prends le bus, puis le tram, et enfin le Rhône Express qui m’amène à l’aéroport. Oui, j’avais choisi de prendre l’avion, c’était finalement plus simple au niveau des horaires. Au moment où décolle l’avion, je me rends compte avec horreur/stupeur/consternation (je te laisse choisir l’adjectif), que j’ai oublié mon permis de conduire.

Quel rapport tu vas me dire ? Pour relier Nantes au Mont-Saint-Michel, j’avais loué une voiture. Et pas de permis, pas de voiture. Ahem, comment faire ? Heureusement que l’on vit dans un monde connecté, avec un système de covoiturage fantastique ! J’ai pu finalement rejoindre le Mont-Saint-Michel en à peine 2 heures et je ne saurais décrire ô combien j’étais ravie d’arriver après toutes ces péripéties.

Visiter le Mont-Saint-Michel

Des étoiles plein les yeux, je découvre mes partenaires de choc pour cette aventure de folie : Sabine, Marie, Elo, Clément, Clélia, Aude, Maud, Christelle, Cyrielle et Maryline. Que la fête commence.

Δ Le MONT-SAINT-MICHEL Δ

Visiter le Mont-Saint-Michel

Pour parler du Mont, il est juste magique en approchant en voiture. Petite pépite architecturale posée sur son rocher, il nous observe depuis ces si nombreuses années. J’ai aimé pouvoir le visiter très tôt le matin sans aucun touriste. Ou tard le soir à la lueur des lampadaires. L’idéal reste de prendre un guide, la nôtre était captivante et nous a fait découvrir tout un tas de choses.

Pour te donner 2-3 repères, Le Mont en quelques chiffres :

  • 50, numéro du département de la Manche en Normandie;
  • 2.5 millions, le nombre de visiteurs par an, rien que ça;
  • 1874, date à laquelle il a été classé au titre des Monuments Historiques;
  • 1979, date à laquelle il a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco;
  • 36, le nombre d’habitants qui vivaient sur le Mont en 2014 (composés principalement par les moines bénédictins);
  • 170m, la hauteur du Mont;
  • 960m, la circonférence;
  • 15m de marnage et une vitesse de 10 km/h pour les plus grandes marées d’Europe

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Δ La BATTLE-FOOD la Mère Poulard Δ

Et cette battle-food ? J’y viens, car c’était quand même le cœur du sujet ! Réaliser en 1 heure une recette pour 6 personnes en utilisant des produits de la gamme La Mère Poulard. Pour cela, on avait accès à un garde-manger à la Top Chef. Et cerises sur le gâteau, deux chefs présents en cuisine qu’on ne présente plus. Philippe Urraca, Chef Pâtissier Meilleur Ouvrier de France, et son acolyte Martial Enguehard Chef Meilleur Ouvrier de France.

J’ai volontairement choisi de passer dans le premier groupe, histoire de profiter du reste de la matinée. Au programme, lever 5h15, suivi d’un petit-déjeuner avec les chefs dans la bonne humeur, et à 7h nous étions aux fourneaux. Grosse improvisation dans cette cuisine que nous ne connaissions pas, et puis aussi parce qu’en me couchant j’avais décidé de modifier ma recette pour faire quelque chose de plus original. Je suis plutôt du genre kamikaze ! L’idée ? Partir sur un légume, la tomate, histoire de ne pas faire comme tout le monde. Une tomate confite, associée à une crème au chocolat blanc et une compotée de framboises.

Autant te dire que la petite heure que nous avions a filé à 100 à l’heure. Heureusement, nos « commis » étaient au top. Le chef Martial Enguehard m’a sauvé la mise 2-3 fois ! Surtout que pendant cette heure j’avais les tomates confites et la base de biscuit à faire refroidir. Bref, j’étais ravie de sortir quelque chose de présentable malgré tout et finalement de bon pour ce premier essai.

Car figure-toi que les tomates confites dans un sirop de sucre, c’est super bon. Une recette qu’il faut d’ailleurs que je refasse, en la peaufinant un peu pour te présenter ce gâteau comme il se doit. Ne restait plus que la dégustation par les chefs et la délibération. Roulement de tambours… je n’obtiens pas le premier prix mais une récompense tout aussi belle à mes yeux « le Prix du Biscuit Créatif ». C’est le très beau gâteau de Cyrielle qui remporte les suffrages. Pas étonnant vu qu’on s’était tous jetés dessus avant le verdict !

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Visiter le Mont-Saint-Michel

Deux jours intenses et merveilleux qui m’ont fait découvrir un coin de France où je n’avais jamais mis les pieds, une équipe souriante et de très belles rencontres. Mille mercis à la Mère Poulard pour ce séjour inoubliable, au chef Alain Grespier chef des cuisines de la Mère Poulard et aux chefs Urraca et Enguehard pour leur bonne humeur communicative. Merci à Gilles et Paloma, bref merci, merci, merci :)

Visiter le Mont-Saint-Michel

Et toi, tu es déjà allé au Mont-Saint-Michel ?

Vous aimerez sûrement...

3 commentaires

  1. Super expérience dans un cadre fou !! Quelle chance .Merci de nous faire profiter …bon j’aurai bien goûter aux réalisations !!! Je me contenterai du resto de la mère Poulard :)

  2. Nostalgique de ma Normandie natale… Les photos du Mont réellement magnifiques me prennent par la main pour remonter le temps ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *