Soupe au boeuf et au riz {par M. Rabat-Joie}

soupe boeuf et riz 3

La cuisine est le reflet du temps … Non, tu ne t’es pas trompé, tu n’as pas atterri par hasard sur un blog de poésie ^^ C’est une réflexion que je me faisais en regardant ma nouvelle soupe …  Encore une soupe je devrais plutôt dire ! Je m’en excuse platement, mais tu comprends, la soupe c’est bien la reine pour réchauffer tes os. Bon ok, depuis hier il fait beau, le soleil est revenu, mais la grenouille a dit que ça n’allait pas durer … (pourvu qu’elle se plante !). Comme il y en a pour tous les goûts, en théorie, impossible de se lasser des soupes. Moi, je reste dans ma thématique japonaise (la première était au tofu), pour plusieurs raisons. La première c’est que je l’aime cette cuisine japonaise, saine, variée et gourmande. La deuxième raison, c’est que M. Rabat-Joie aime moins les soupes que moi, et c’est vachement plus dur de lui en faire avaler si c’est une traditionnelle poireaux-carottes ! La dernière raison, c’est que c’est M. Rabat-Joie himself qui les fait les soupes comme celle-ci, donc moi pendant ce temps-là, je suis tranquille :D Cette recette est inspirée d’une soupe présente sur “Sushis et compagnie“, un bouquin indispensable à ta bibliothèque !

soupe boeuf et riz 1

Pas convaincu(e) ?! Allez, si je te dis qu’elle est simple, rapide et très économique … Tu te lances :) ?

Ingrédients pour 2 personnes : 1 carotte – 4 cuillères à café de sauce soja – 1 noix de gingembre frais pelé – 1 pointe de couteau de wasabi – 1 oignon en botte – graines de sésame dorés – 1 tranche de filet de bœuf type macreuse – 120g de riz japonais (ou à défaut de riz rond) – ciboulette – huile d’olive

1. Réaliser le bouillon. Faire revenir le gingembre, le “blanc” de l’oignon et la carotte finement taillés dans une casserole. Ajouter 800ml d’eau, le wasabi et la sauce soja, et laisser mijoter pendant 15 minutes à feu moyen.

2. La viande. 2 solutions : entreposer la viande enveloppée dans du film étirable au congélateur pendant 1 petite heure, afin de pouvoir la trancher plus facilement. Le bœuf cuira au contact du bouillon très chaud. L’autre option : saisir la viande dans une poêle très chaude, pendant quelques secondes, juste le temps de la faire caraméliser, sur une seule face. Dans les deux cas, trancher la viande en lamelles les plus fines possible.

3. Le riz. Faire cuire le riz à l’autocuiseur ou à la casserole, en veillant à bien l’égoutter une fois cuit.

4. Le dressage. Répartir le riz chaud dans les assiettes, déposer les fines tranches de bœuf, verser le bouillon et saupoudrer de graines de sésame dorés. Terminer par un peu de ciboulette, le vert de l’oignon et servir très chaud accompagné de wasabi (une pointe de couteau sur le bord de chaque assiette) dans des coupelles individuelles.

soupe boeuf et riz 2



7 thoughts on “Soupe au boeuf et au riz {par M. Rabat-Joie}”

  • Tes photos sont superbes et ta soupe ( celle de M. ! ) me plait bien … sans le boeuf ;-)
    C’est bien que M.&Toi aillez cette jolie passion que la cuisine et que tu nous en fasses profiter aussi !
    Des bisous ma Jolie **

  • Lu : oh punaise oui ça l’est !
    Rosenoisettes : c’est la soupe du dimanche soir :) après avoir mangé comme des fous pendant deux jours, ça calme le jeu !
    Itada-Kimasu : héhé, dis-moi ce que ça donne chez toi ^^
    Laurence : j’avoue que de plus en plus (vivement les vacances !) je fais un peu la feignasse le soir et c’est M. Rabat-Joie qui est en cuisine… Heureusement qu’il aime cuisiner ! C’est pour ça que j’essaie de mettre quelques unes de ces recettes (il est ravi !). Bizes gourmandes
    Carinette : nous on se jette dessus comme des voraces à chaque fois ^^
    BirdsLoveCherry : merci ma belle ! moi aussi ce sont mes chouchous en ce moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *